"Financièrement, nous étions prêts, tout semblait favorable et nous avions commencé à nous organiser", a déclaré le président du comité organisateur Flandria Lichtervelde Wouter Donck. "Le récent pic du coronavirus nous fait craindre une extension de l'ordonnance d'interdiction de tout événement à Lichtervelde, fixée à la fin août. Nous voulions organiser l'épreuve le 23 septembre et craignions de ne plus recevoir le feu vert. Nous ne pouvions pas nous permettre de devoir tout annuler à la dernière minute et ainsi avoir des problèmes financiers." L'organisation avait déjà l'accord de trois équipes du WorldTour, Lotto Soudal, Jumbo-Visma et Sunweb. "Les sponsors nous suivaient, les calculs avaient été faits. Ce dernier pic est cependant de trop. Organiser sans VIP notre course est impensable. Nous ne devrions pas non plus avoir un public au départ à Middelkerke et à l'arrivée à Lichtervelde. Cela rend le tout moins intéressant. Nous avons essayé, mais cela ne pourra pas marcher. Cela allait dans la bonne direction avec le coronavirus jusqu'à ce que nous nous retrouvions dans une zone rouge à Lichtervelde et aux alentours. D'où notre annulation", a conclu Wouter Donck. L'an passé, l'Allemand Max Walscheid s'était imposé. (Belga)

"Financièrement, nous étions prêts, tout semblait favorable et nous avions commencé à nous organiser", a déclaré le président du comité organisateur Flandria Lichtervelde Wouter Donck. "Le récent pic du coronavirus nous fait craindre une extension de l'ordonnance d'interdiction de tout événement à Lichtervelde, fixée à la fin août. Nous voulions organiser l'épreuve le 23 septembre et craignions de ne plus recevoir le feu vert. Nous ne pouvions pas nous permettre de devoir tout annuler à la dernière minute et ainsi avoir des problèmes financiers." L'organisation avait déjà l'accord de trois équipes du WorldTour, Lotto Soudal, Jumbo-Visma et Sunweb. "Les sponsors nous suivaient, les calculs avaient été faits. Ce dernier pic est cependant de trop. Organiser sans VIP notre course est impensable. Nous ne devrions pas non plus avoir un public au départ à Middelkerke et à l'arrivée à Lichtervelde. Cela rend le tout moins intéressant. Nous avons essayé, mais cela ne pourra pas marcher. Cela allait dans la bonne direction avec le coronavirus jusqu'à ce que nous nous retrouvions dans une zone rouge à Lichtervelde et aux alentours. D'où notre annulation", a conclu Wouter Donck. L'an passé, l'Allemand Max Walscheid s'était imposé. (Belga)