Carboni s'est isolé en tête juste avant la dernière ascension du jour, le Passo di Calbane (3,6 km al 5,3 %), dont le sommet culminait à 4 km de l'arrivée. Il a conservé 25 secondes d'avance sur un groupe de poursuivants, réglé au sprint par Tesfatsion devant Double et Zana. Ce dernier reste leader du général. Carboni, 26 ans, décroche la première victoire de sa carrière. Cette 4e édition de la course à étapes italienne se poursuivra mardi avec une étape de 164,5 km entre Fano et Riviera del Conero. L'Adiatica Ionica Race se ponctuera mercredi à l'issue de la 5e étape à Ascoli Piceno, où le successeur de l'Italien Lorenzo Fortunato sera connu. Alors que plusieurs formations WorldTour étaient présentes lors des deux premières éditions en 2018 et 2019, année où Remco Evenepoel avait notamment remporté une étape, seule l'équipe Astana est au départ en 2022. Aucun Belge n'est de la partie. (Belga)

Carboni s'est isolé en tête juste avant la dernière ascension du jour, le Passo di Calbane (3,6 km al 5,3 %), dont le sommet culminait à 4 km de l'arrivée. Il a conservé 25 secondes d'avance sur un groupe de poursuivants, réglé au sprint par Tesfatsion devant Double et Zana. Ce dernier reste leader du général. Carboni, 26 ans, décroche la première victoire de sa carrière. Cette 4e édition de la course à étapes italienne se poursuivra mardi avec une étape de 164,5 km entre Fano et Riviera del Conero. L'Adiatica Ionica Race se ponctuera mercredi à l'issue de la 5e étape à Ascoli Piceno, où le successeur de l'Italien Lorenzo Fortunato sera connu. Alors que plusieurs formations WorldTour étaient présentes lors des deux premières éditions en 2018 et 2019, année où Remco Evenepoel avait notamment remporté une étape, seule l'équipe Astana est au départ en 2022. Aucun Belge n'est de la partie. (Belga)