Sauf incident majeur, Tadej Pogacar est en route pour une seconde victoire d'affilée dans la Grande Boucle. Le Slovène (UAE Team Emirates) possède en effet 5:45 sur le Danois Jonas Vingegaard (Jumbo-Vismo) et 5:51 sur l'Equatorien Richard Carapaz (EF Education-Nippo). Après les renoms du Canadien Michael Woods (Israël-Start Up Nation) et du Colombien Miguel Angel Lopez (Movistar), ils sont encore 142 à avoir pris le départ de Mourenx à 12h20 (lancé à 12h30) pour une arrivée prévue à Libourne vers 17h19, suivant un horaire calculé à la moyenne de 43 km/h. "C'est typiquement l'étape 100 % dédiée aux sprinteurs", a annoncé le directeur de course Thierry Gouvenou. "Pour les baroudeurs, c'est la dernière chance mais il sera très dur de résister au retour du peloton au vu du profil du parcours". Peu après le départ de Mourenx, à jamais dans l'histoire de l'épreuve depuis l'exploit d'Eddy Merckx en 1969, la petite côte de Bareille présente un tremplin pour les attaquants. Plus loin, c'est la longue traversée de la forêt des Landes, un classique des Tours d'antan. Le 15 juillet 1969 en effet, Eddy Merckx, maillot jaune avec plus de 8 minutes d'avance, s'offre une chevauchée fantastique en solitaire de 140 kilomètres pour remporter la 17e étape entre Luchon et Mourenx, via le Soulor et l'Aubisque. Un exploit qui a marqué le "Cannibale'. Le Mourenx 1969 sera le nom donné à l'un de ses vélos. En parlant d'Eddy Merckx et de sprint possible à l'arrivée, Mark Cavendish (Deceuninck-Quick Step), en cas de victoire, pourrait remporté une 35e victoire sur le Tour de France et battre ainsi le record de Merckx dans la Grande Boucle. Le légende du cyclisme suit l'étape du jour dans la voiture du directeur de course et a salué le Britannique sur la ligne de départ. Dans la conclusion de cette étape vendredi, le parcours emprunte une route large sur les 6,5 derniers kilomètres, pratiquement en ligne droite sur une rocade pour rejoindre la sous-préfecture de la Gironde, ville-étape pour la quatrième fois. Libourne (25.000 habitants) n'a plus reçu le Tour depuis 1992, lors d'un contre-la-montre remporté par la formation néerlandaise Panasonic. (Belga)

Sauf incident majeur, Tadej Pogacar est en route pour une seconde victoire d'affilée dans la Grande Boucle. Le Slovène (UAE Team Emirates) possède en effet 5:45 sur le Danois Jonas Vingegaard (Jumbo-Vismo) et 5:51 sur l'Equatorien Richard Carapaz (EF Education-Nippo). Après les renoms du Canadien Michael Woods (Israël-Start Up Nation) et du Colombien Miguel Angel Lopez (Movistar), ils sont encore 142 à avoir pris le départ de Mourenx à 12h20 (lancé à 12h30) pour une arrivée prévue à Libourne vers 17h19, suivant un horaire calculé à la moyenne de 43 km/h. "C'est typiquement l'étape 100 % dédiée aux sprinteurs", a annoncé le directeur de course Thierry Gouvenou. "Pour les baroudeurs, c'est la dernière chance mais il sera très dur de résister au retour du peloton au vu du profil du parcours". Peu après le départ de Mourenx, à jamais dans l'histoire de l'épreuve depuis l'exploit d'Eddy Merckx en 1969, la petite côte de Bareille présente un tremplin pour les attaquants. Plus loin, c'est la longue traversée de la forêt des Landes, un classique des Tours d'antan. Le 15 juillet 1969 en effet, Eddy Merckx, maillot jaune avec plus de 8 minutes d'avance, s'offre une chevauchée fantastique en solitaire de 140 kilomètres pour remporter la 17e étape entre Luchon et Mourenx, via le Soulor et l'Aubisque. Un exploit qui a marqué le "Cannibale'. Le Mourenx 1969 sera le nom donné à l'un de ses vélos. En parlant d'Eddy Merckx et de sprint possible à l'arrivée, Mark Cavendish (Deceuninck-Quick Step), en cas de victoire, pourrait remporté une 35e victoire sur le Tour de France et battre ainsi le record de Merckx dans la Grande Boucle. Le légende du cyclisme suit l'étape du jour dans la voiture du directeur de course et a salué le Britannique sur la ligne de départ. Dans la conclusion de cette étape vendredi, le parcours emprunte une route large sur les 6,5 derniers kilomètres, pratiquement en ligne droite sur une rocade pour rejoindre la sous-préfecture de la Gironde, ville-étape pour la quatrième fois. Libourne (25.000 habitants) n'a plus reçu le Tour depuis 1992, lors d'un contre-la-montre remporté par la formation néerlandaise Panasonic. (Belga)