Le vent empêche les hélicoptères de voler et d'assurer la sécurité de la course. L'étape, qui devait relier la ville de Haradh à Shubaytah sur 608 km, a donc été arrêtée au km 345, a précisé la direction de course. "Les moyens engagés pour la sécurité des concurrents étant en grande partie déjà mobilisés et les conditions météorologiques s'aggravant (vents violents), la Direction de Course a décidé d'arrêter la 10e étape au pk 345. Les concurrents de l'ensemble des catégories rejoindront donc le bivouac marathon en liaison", indiquent les organisateurs. A la suite de l'arrêt de la spéciale, l'Espagnol Carlos Sainz (Mini) s'est adjugé la 10e étape en autos et a repris de la marge en tête du classement général, à deux journées de la fin de la course. Tom Colsoul et son pilote néerlandais Bernhard Ten Brinke (Toyota) ont pris la 6e place à 6:40. Fabian Lurquin et le Français Mathieu Serradori (Century) sont 12e à 13:01. Sainz a profité des erreurs de navigation de ses poursuivants Stéphane Peterhansel (Mini) et Nasser Al-Attiyah (Toyota), qui ont perdu respectivement 11:48 et 17:46 sur le leader. Au général, le double vainqueur de l'épreuve, qui était talonné par Al-Attiyah au départ de l'étape, devance désormais le tenant du titre de 18:10 et "Peter" de 18:26. Novice sur le Dakar, l'Espagnol Fernando Alonso (Toyota) a perdu plus d'une heure après avoir été victime d'un double tonneau après quelques kilomètres. En motos, c'est l'Espagnol Joan Barreda (Honda) qui a enlevé l'étape, tandis que l'Américain Ricky Brabec (Honda) a encore accru son avance en tête du général. Barreda s'impose avec une minute d'avance sur Brabec et Honda s'offre un triplé avec la troisième place de l'Argentin Kevin Benavides. Au classement général, Brabec accentue encore son leadership et compte désormais 25 minutes d'avance sur son dauphin Pablo Quintanilla (Husqvarna). (Belga)

Le vent empêche les hélicoptères de voler et d'assurer la sécurité de la course. L'étape, qui devait relier la ville de Haradh à Shubaytah sur 608 km, a donc été arrêtée au km 345, a précisé la direction de course. "Les moyens engagés pour la sécurité des concurrents étant en grande partie déjà mobilisés et les conditions météorologiques s'aggravant (vents violents), la Direction de Course a décidé d'arrêter la 10e étape au pk 345. Les concurrents de l'ensemble des catégories rejoindront donc le bivouac marathon en liaison", indiquent les organisateurs. A la suite de l'arrêt de la spéciale, l'Espagnol Carlos Sainz (Mini) s'est adjugé la 10e étape en autos et a repris de la marge en tête du classement général, à deux journées de la fin de la course. Tom Colsoul et son pilote néerlandais Bernhard Ten Brinke (Toyota) ont pris la 6e place à 6:40. Fabian Lurquin et le Français Mathieu Serradori (Century) sont 12e à 13:01. Sainz a profité des erreurs de navigation de ses poursuivants Stéphane Peterhansel (Mini) et Nasser Al-Attiyah (Toyota), qui ont perdu respectivement 11:48 et 17:46 sur le leader. Au général, le double vainqueur de l'épreuve, qui était talonné par Al-Attiyah au départ de l'étape, devance désormais le tenant du titre de 18:10 et "Peter" de 18:26. Novice sur le Dakar, l'Espagnol Fernando Alonso (Toyota) a perdu plus d'une heure après avoir été victime d'un double tonneau après quelques kilomètres. En motos, c'est l'Espagnol Joan Barreda (Honda) qui a enlevé l'étape, tandis que l'Américain Ricky Brabec (Honda) a encore accru son avance en tête du général. Barreda s'impose avec une minute d'avance sur Brabec et Honda s'offre un triplé avec la troisième place de l'Argentin Kevin Benavides. Au classement général, Brabec accentue encore son leadership et compte désormais 25 minutes d'avance sur son dauphin Pablo Quintanilla (Husqvarna). (Belga)