L'Union Saint-Gilloise retrouve la première division 48 ans après l'avoir quittée. L'Union a battu le RWDM 2-1 samedi au Parc Duden dans le derby de la Zwanze comptant pour la 23e journée de D1B, ce qui lui assure la promotion en D1A. L'équipe de Felice Mazzu est en tête de la 1B Pro League avec 59 points et ne peut plus être rejointe par Seraing, 2e avec 39 points, qui rendra visite au Club NXT dimanche.

Deniz Undav a placé l'Union aux commandes en profitant d'un mauvais dégagement du gardien molenbeekois Anthony Sadin à la 16e minute. Corentin Lavie égalisait dans la foulée (17e) mais Guillaume François redonnait l'avance aux Bruxellois en plantant son premier but de la saison à la 34e minute. Un but qui vaut de l'or puisqu'il permet aux Jaune et Bleu de fêter la montée en D1A, malheureusement devant les tribunes vides du stade Joseph Marien, coronavirus oblige.

L'Union, passée de la D3 à l'antichambre de l'élite en 2015, affiche un impressionnant bilan de 19 victoires pour 2 partages et 2 défaites, avec 57 buts inscrits et 20 encaissés. Depuis sa défaite (1-0) à Seraing le 19 novembre, le club saint-gillois n'a connu que des victoires en championnat. Soit 11 succès consécutifs en 1B Pro League, avec au milieu une victoire en Coupe contre Mouscron (2-1). Seul Anderlecht (0-5) en 8e de finale de la Coupe, est venu à bout des Unionistes en 2021.

L'Union, rachetée en 2018 par l'Anglais Tony Bloom, également propriétaire de Brighton Hove Albion, avait affiché ses ambitions dès l'été, avec la nomination de Felice Mazzu comme entraîneur principal. L'ancien homme fort de Charleroi cherchait un nouveau défi après son échec à Genk. Il l'a trouvé au Parc Duden en signant un contrat pour une saison, avec option pour une année supplémentaire. Pour remplir son objectif, l'Union s'est appuyée sur ses artificiers, l'international espoir Dante Vanzeir, meilleur buteur de la D1B (19 buts), et l'Allemand Deniz Undav (15 buts).

Avec la promotion de l'Union, c'est un club historique du football belge qui retrouve l'élite du football belge, que les Bruxellois avaient quittée en 1973.

Avec 11 titres, décrochés entre 1904 et 1935, l'Union, qui a aussi remporté deux Coupes de Belgique, reste le 3e club le plus titré de Belgique, derrière Anderlecht (34) et le FC Bruges (16).

Le Matricule 10, fondé en 1897, est aussi connu pour sa série de 60 matches sans défaite entre le 8 janvier 1933 et le 10 février 1935, qui lui valut le surnom d'Union 60. Club phare de l'avant-guerre, l'Union est aussi connue dans l'imaginaire collectif pour sa rivalité avec le Daring, qui a donné naissance en 1938 à la célèbre pièce de Paul Van Stalle et Joris d'Hanswyck "Bossemans et Coppenolle".

L'Union Saint-Gilloise retrouve la première division 48 ans après l'avoir quittée. L'Union a battu le RWDM 2-1 samedi au Parc Duden dans le derby de la Zwanze comptant pour la 23e journée de D1B, ce qui lui assure la promotion en D1A. L'équipe de Felice Mazzu est en tête de la 1B Pro League avec 59 points et ne peut plus être rejointe par Seraing, 2e avec 39 points, qui rendra visite au Club NXT dimanche.Deniz Undav a placé l'Union aux commandes en profitant d'un mauvais dégagement du gardien molenbeekois Anthony Sadin à la 16e minute. Corentin Lavie égalisait dans la foulée (17e) mais Guillaume François redonnait l'avance aux Bruxellois en plantant son premier but de la saison à la 34e minute. Un but qui vaut de l'or puisqu'il permet aux Jaune et Bleu de fêter la montée en D1A, malheureusement devant les tribunes vides du stade Joseph Marien, coronavirus oblige. L'Union, passée de la D3 à l'antichambre de l'élite en 2015, affiche un impressionnant bilan de 19 victoires pour 2 partages et 2 défaites, avec 57 buts inscrits et 20 encaissés. Depuis sa défaite (1-0) à Seraing le 19 novembre, le club saint-gillois n'a connu que des victoires en championnat. Soit 11 succès consécutifs en 1B Pro League, avec au milieu une victoire en Coupe contre Mouscron (2-1). Seul Anderlecht (0-5) en 8e de finale de la Coupe, est venu à bout des Unionistes en 2021. L'Union, rachetée en 2018 par l'Anglais Tony Bloom, également propriétaire de Brighton Hove Albion, avait affiché ses ambitions dès l'été, avec la nomination de Felice Mazzu comme entraîneur principal. L'ancien homme fort de Charleroi cherchait un nouveau défi après son échec à Genk. Il l'a trouvé au Parc Duden en signant un contrat pour une saison, avec option pour une année supplémentaire. Pour remplir son objectif, l'Union s'est appuyée sur ses artificiers, l'international espoir Dante Vanzeir, meilleur buteur de la D1B (19 buts), et l'Allemand Deniz Undav (15 buts). Avec la promotion de l'Union, c'est un club historique du football belge qui retrouve l'élite du football belge, que les Bruxellois avaient quittée en 1973. Avec 11 titres, décrochés entre 1904 et 1935, l'Union, qui a aussi remporté deux Coupes de Belgique, reste le 3e club le plus titré de Belgique, derrière Anderlecht (34) et le FC Bruges (16). Le Matricule 10, fondé en 1897, est aussi connu pour sa série de 60 matches sans défaite entre le 8 janvier 1933 et le 10 février 1935, qui lui valut le surnom d'Union 60. Club phare de l'avant-guerre, l'Union est aussi connue dans l'imaginaire collectif pour sa rivalité avec le Daring, qui a donné naissance en 1938 à la célèbre pièce de Paul Van Stalle et Joris d'Hanswyck "Bossemans et Coppenolle".