L'Union prend aussi 15 points d'avance sur Anderlecht, 4e, contre qui les promus, qui s'étaient imposés 1-3 au Parc Astrid en ouverture du championnat, ont signé un 6 sur 6.

Si côté sant-gillois, Felice Mazzu ne changeait rien à son onze qui a ramené un point de son déplacement au FC Bruges jeudi, côté anderlechtois, Vincent Kompany effectuait trois changements par rapport à l'équipe qui a mordu la poussière face au Cercle en millieu de semaine. Francis Amuzu, Benito Raman et Kylian Sardella quittaient l'équipe, que retrouvaient Bogdan Mykhaylichenko, Kristoffer Olsson, de retour de suspension, et Christian Kouamé, revenu de la CAN.

L'Union ouvrait le score sur son premier tir cadré de la rencontre, qui allait aussi être le seul de la première période. On jouait depuis 10 minutes lorsque Olsson accrochait Lazare par le maillot. L'arbitre accordait un coup franc à l'Union. Alors que l'on pensait que Teddy Teuma allait centrer vers le rectangle anderlectois, le Franco-Maltais passait à Casper Nielsen au centre du terrain. Oublié, le Danois surprenait tout le monde et ouvrait la marque d'une frappe des vingt mètres à la 11e minute.

Anderlecht mettait une dizaine de minutes à réagir. Joshua Zirkzee tentait sa chance d'un angle fermé à la 22e minute mais trouvait Anthony Moris sur le chemin de son envoi. L'attaquant néerlandais butait une nouvelle fois sur le gardien unioniste quelques minutes plus tard (28e), son tir n'étant pas assez puissant.

La fin de la première période était engagée, mais pauvre en occasions, et c'est avec un avantage d'un but que les jaune et bleu rentraient au vestiaire.

En début de seconde période, Bart Nieuwkoop y allait d'une frappe lointaine qui forçait Hendrik Van Crombrugge à la détente pour éviter le 2-0 (52e).

Anderlecht répliquait deux minutes plus tard par Sergio Gomez, dont le coup franc enroulé du gauche prenait la direction de la lucarne saint-gilloise. Il fallut une parade d'Anthony Morris pour éviter l'égalisation.

Ce fut une nouvelle parade du gardien, anderlechtois cette fois, qui empêcha les filets de trembler à la 69e minute, Hendrik Van Crombrugge déviant sur sa latte une reprise de la tête de Dante Vanzeir. Le portier mauve était encore là pour sauver les siens sur un envoi de Deniz Undav (79e).

Le score ne bougait plus: l'Union s'imposait par le plus petit écart, un écart toutefois suffisant pour augmenter son avance en haut du classement, tandis qu'Anderlecht reste 4e après avoir concédé sa seconde défaite de la semaine.

L'Union prend aussi 15 points d'avance sur Anderlecht, 4e, contre qui les promus, qui s'étaient imposés 1-3 au Parc Astrid en ouverture du championnat, ont signé un 6 sur 6. Si côté sant-gillois, Felice Mazzu ne changeait rien à son onze qui a ramené un point de son déplacement au FC Bruges jeudi, côté anderlechtois, Vincent Kompany effectuait trois changements par rapport à l'équipe qui a mordu la poussière face au Cercle en millieu de semaine. Francis Amuzu, Benito Raman et Kylian Sardella quittaient l'équipe, que retrouvaient Bogdan Mykhaylichenko, Kristoffer Olsson, de retour de suspension, et Christian Kouamé, revenu de la CAN. L'Union ouvrait le score sur son premier tir cadré de la rencontre, qui allait aussi être le seul de la première période. On jouait depuis 10 minutes lorsque Olsson accrochait Lazare par le maillot. L'arbitre accordait un coup franc à l'Union. Alors que l'on pensait que Teddy Teuma allait centrer vers le rectangle anderlectois, le Franco-Maltais passait à Casper Nielsen au centre du terrain. Oublié, le Danois surprenait tout le monde et ouvrait la marque d'une frappe des vingt mètres à la 11e minute. Anderlecht mettait une dizaine de minutes à réagir. Joshua Zirkzee tentait sa chance d'un angle fermé à la 22e minute mais trouvait Anthony Moris sur le chemin de son envoi. L'attaquant néerlandais butait une nouvelle fois sur le gardien unioniste quelques minutes plus tard (28e), son tir n'étant pas assez puissant. La fin de la première période était engagée, mais pauvre en occasions, et c'est avec un avantage d'un but que les jaune et bleu rentraient au vestiaire. En début de seconde période, Bart Nieuwkoop y allait d'une frappe lointaine qui forçait Hendrik Van Crombrugge à la détente pour éviter le 2-0 (52e). Anderlecht répliquait deux minutes plus tard par Sergio Gomez, dont le coup franc enroulé du gauche prenait la direction de la lucarne saint-gilloise. Il fallut une parade d'Anthony Morris pour éviter l'égalisation. Ce fut une nouvelle parade du gardien, anderlechtois cette fois, qui empêcha les filets de trembler à la 69e minute, Hendrik Van Crombrugge déviant sur sa latte une reprise de la tête de Dante Vanzeir. Le portier mauve était encore là pour sauver les siens sur un envoi de Deniz Undav (79e). Le score ne bougait plus: l'Union s'imposait par le plus petit écart, un écart toutefois suffisant pour augmenter son avance en haut du classement, tandis qu'Anderlecht reste 4e après avoir concédé sa seconde défaite de la semaine.