Au classement, les Unionistes restent premiers avec 60 points, et en conservent sept d'avance sur l'Antwerp (2e) et douze sur le Club de Bruges (3e), qui reçoit Charleroi (43 points, 6e) à 18h30. Saint-Trond est 11e (34 points).

A l'Union, Felice Mazzù a aligné Koki Machida dans l'axe de la défense à la place de Siebe Van der Heyden, suspendu. Chez les Canaris, Bernd Hollerbach, qui devait se passer de son attaquant Taichi Hara, a titularisé Joao Klauss, arrivé du Standard lors du mercato. Comme les deux équipes ont limité au maximum la prise de risques, le spectacle a tardé à démarrer. L'Union était plus menaçante, mais il a fallu patienter avant de voir un premier contre typique des Bruxellois avec Teddy Teuma, qui disputait son 100e match avec l'Union, au départ. Le capitaine a écarté sur la gauche pour Machida, dont la frappe croisée au bout d'une longue course est passée à côté du but de Daniel Schmidt (21e).

Alors qu'ils tentaient de faire baisser autant que possible le rythme de la rencontre, les Trudonnaires ont quand même posé des soucis à leurs adversaires, qui ont vu Ismaël Kandouss (26e), qui sera suspendu contre Charleroi, et Deniz Undav (29e) être avertis. En plus, Anthony Moris a eu un bon réflexe sur une frappe en première instance de Daichi Hayashi (35e). De l'autre côté, Schmidt a sauvé son camp devant Dante Vanzeir, qui avait bénéficié d'une passe en retrait trop courte d'Aboubakary Koita (43e).

À la reprise, Saint-Trond a remis la même copie en laissant faire le jeu à l'Union, qui éprouvait quelques difficultés à alimenter son duo d'attaque Undav/Vanzeir. Les Bruxellois ont perdu plus de points à domicile (14 sur 42) qu'en déplacement (7 sur 39) et Brüls a contribué à cette statistique en transformant un penalty accordé pour une faute de Kandouss sur Klauss (54e, 0-1).

En attendant les occasions de but, l'Union a encore enregistré une carte jaune pour Casper Nielsen, qui sera également absent contre Charleroi (64e). Les Canaris avaient gagné 61% de leurs duels quand Moris a sorti un missile de Jorge Teixeira en pleine lucarne (70e). Les Unionistes ne sont pas parvenus à arracher l'égalisation malgré les tentatives d'Undav (85e) et d'Alejandro Millan (87e) et surtout le penalty manqué de Vanzeir sifflé pour une faute de Daiki Hashioka sur Loïc Lapoussin (90e+1). Du coup, Saint-Trond a porté à 20 le nombre de points ramenés de ses déplacements sur les 34 de son total.

Au classement, les Unionistes restent premiers avec 60 points, et en conservent sept d'avance sur l'Antwerp (2e) et douze sur le Club de Bruges (3e), qui reçoit Charleroi (43 points, 6e) à 18h30. Saint-Trond est 11e (34 points).A l'Union, Felice Mazzù a aligné Koki Machida dans l'axe de la défense à la place de Siebe Van der Heyden, suspendu. Chez les Canaris, Bernd Hollerbach, qui devait se passer de son attaquant Taichi Hara, a titularisé Joao Klauss, arrivé du Standard lors du mercato. Comme les deux équipes ont limité au maximum la prise de risques, le spectacle a tardé à démarrer. L'Union était plus menaçante, mais il a fallu patienter avant de voir un premier contre typique des Bruxellois avec Teddy Teuma, qui disputait son 100e match avec l'Union, au départ. Le capitaine a écarté sur la gauche pour Machida, dont la frappe croisée au bout d'une longue course est passée à côté du but de Daniel Schmidt (21e). Alors qu'ils tentaient de faire baisser autant que possible le rythme de la rencontre, les Trudonnaires ont quand même posé des soucis à leurs adversaires, qui ont vu Ismaël Kandouss (26e), qui sera suspendu contre Charleroi, et Deniz Undav (29e) être avertis. En plus, Anthony Moris a eu un bon réflexe sur une frappe en première instance de Daichi Hayashi (35e). De l'autre côté, Schmidt a sauvé son camp devant Dante Vanzeir, qui avait bénéficié d'une passe en retrait trop courte d'Aboubakary Koita (43e). À la reprise, Saint-Trond a remis la même copie en laissant faire le jeu à l'Union, qui éprouvait quelques difficultés à alimenter son duo d'attaque Undav/Vanzeir. Les Bruxellois ont perdu plus de points à domicile (14 sur 42) qu'en déplacement (7 sur 39) et Brüls a contribué à cette statistique en transformant un penalty accordé pour une faute de Kandouss sur Klauss (54e, 0-1). En attendant les occasions de but, l'Union a encore enregistré une carte jaune pour Casper Nielsen, qui sera également absent contre Charleroi (64e). Les Canaris avaient gagné 61% de leurs duels quand Moris a sorti un missile de Jorge Teixeira en pleine lucarne (70e). Les Unionistes ne sont pas parvenus à arracher l'égalisation malgré les tentatives d'Undav (85e) et d'Alejandro Millan (87e) et surtout le penalty manqué de Vanzeir sifflé pour une faute de Daiki Hashioka sur Loïc Lapoussin (90e+1). Du coup, Saint-Trond a porté à 20 le nombre de points ramenés de ses déplacements sur les 34 de son total.