L'Antwerp a rectifié le tir ce dimanche en gagnant à La Gantoise après le sermon de son président Paul Gheysens en milieu de semaine après le partage contre Saint-Trond. Mais la qualité du football proposé n'était pas brillante.
...

L'Antwerp a rectifié le tir ce dimanche en gagnant à La Gantoise après le sermon de son président Paul Gheysens en milieu de semaine après le partage contre Saint-Trond. Mais la qualité du football proposé n'était pas brillante.Jacques Sys:"Loin de là. Mais ils ont gagné et sur le plan de la mentalité, tout le monde était heureux de la prestation. Cependant, on peut tout de même se demander quand le Great Old va commencer à jouer au football ? Mais est-ce possible avec des attaquants du style de Michael Frey ou de Ally Samatta ? Le Suisse a marqué dix-huit des 44 buts, soit plus de 40 % de leur production offensive. L'Antwerp est aussi invaincu depuis six matches désormais, mais elle continue à pratiquer un football très irrégulier. Heureusement, quand elle en difficulté, elle peut s'appuyer sur un dernier rempart solide en la personne de Jean Butez. Si les hommes de Brian Priske gagnent leur match de retard de mercredi à Courtrai et qu'ils battent ensuite l'Union samedi, ils ne seront plus qu'à quatre points du leader. C'est donc l'Antwerp, plutôt que le FC Bruges, qui deviendra le premier poursuivant de l'équipe bruxelloise. D'un autre côté, la seule chose prévisible dans ce championnat est que vous ne pouvez faire aucun pronostic. Chaque match possède sa propre vérité. Qui aurait vu la belle série du Cercle Bruges être stoppée par un Ostende pourtant en grosse difficulté cette saison. Le Cercle n'a jamais réussi à presser son adversaire et devra désormais prendre en compte que d'autres adversaires vont être capables de s'adapter à son jeu. Les choses peuvent là aussi très vite s'inverser surtout que Cercle va affronter le Standard puis se déplacer à OHL. Il y a une semaine, on se demandait si Anderlecht n'allait peut-être pas rafler le titre après sa victoire à Malines. Ce lundi, ils sont à quinze points de l'Union Saint-Gilloise."Une Union qui continue toujours à enchaîner les bons résultatsJacques Sys: Là aussi, le football est un peu moins présent ces derniers temps. Lors des premiers mois, l'Union a surpris avec un football qui apportait un vent de fraicheur, mais maintenant c'est parfois plus laborieux. Ceci dit le dernier quart d'heure contre le FC Bruges jeudi dernier dernière était impressionnant. On avait rarement vu les joueurs locaux être aussi secoués dans leurs bases dans le cadre du championnat de Belgique. L'Union reste une équipe difficile à affronter car ils possèdent la meilleure attaque mais aussi la meilleure défense. Les chiffres parlent en leur faveur. Ils ne laissent apparaître aucun point fort et jouent au football avec un état d'esprit incroyable." Le mercato d'hiver va refermer ses portes ce lundi soir et sauf tourbillon dans la soirée, il fut plutôt calme en Pro League avec peu de transactions. Jacques Sys: "Je suppose que le coronavirus influence toujours un peu le marché. Beaucoup de clubs ont une capacité financière réduite à cause de cette crise. Pourtant, un certain nombre d'étrangers ont été amenés et il faut se demander quelle sera leur valeur ajoutée. Les bons transferts sont rares à cette période. Il s'agit simplement de faire des achats sur le marché étranger. Je n'ai jamais été un partisan du mercato d'hiver. D'une part, parce qu'il fausse toujours un peu le cours de la compétition, à qu'à partir du week-end prochain il ne restera plus que neuf journées de compétition au programme. On parle des joueurs qui arrivent mais il ne faut surtout pas oublier ceux qui partent et laissent une perte. Mais il a été relativement calme à ce niveau là aussi. Il existe une nouvelle réalité dans le football".