L'URBSFA veut que son plan de prévention des problèmes cardiaques soit prêt au début de la saison prochaine, révèlent ce mardi les journaux du Persgroep et De Standaard.

"Au début de l'année, certains ont annoncé que l'Union belge allait tester médicalement ses 400.000 affiliés" a déclaré le porte-parole de l'Union belge Stefan Van Loock. "Ce n'est pas le cas. L'intention est bien d'avoir un plan prêt au début de la saison prochaine afin que les joueurs puissent contrôler d'éventuels problèmes cardiaques."

"Comment cela va-t-il se faire ? A partir de quel âge ? A quelle fréquence ? Ce que cela va coûter ? Et qui va payer ? Tout cela figurera dans le plan", a expliqué Van Loock. "Un groupe de travail, essentiellement composé de médecins, a été constitué afin d'établir ce plan. Parmi eux le cardiologue Pedro Brugada et notre médecin fédéral Kris Van Crombrugge."

"L'obligation ne sera pas imposée, parce qu'un dépistage chez un joueur de moins de 12 ans ne donne pas une idée claire" a précisé Van Crombrugge. "Contrôler les 400.000 joueurs de football en Belgique coûterait en outre cher. La dernière chose que nous voulons est que le prix d'un examen soit un frein pour les parents dont l'enfant veut jouer au football. Car ceux qui pratiquent le sport sont en meilleur santé que ceux qui ne le pratiquent pas."

Sportfootmagazine.be, avec Belga

L'URBSFA veut que son plan de prévention des problèmes cardiaques soit prêt au début de la saison prochaine, révèlent ce mardi les journaux du Persgroep et De Standaard. "Au début de l'année, certains ont annoncé que l'Union belge allait tester médicalement ses 400.000 affiliés" a déclaré le porte-parole de l'Union belge Stefan Van Loock. "Ce n'est pas le cas. L'intention est bien d'avoir un plan prêt au début de la saison prochaine afin que les joueurs puissent contrôler d'éventuels problèmes cardiaques." "Comment cela va-t-il se faire ? A partir de quel âge ? A quelle fréquence ? Ce que cela va coûter ? Et qui va payer ? Tout cela figurera dans le plan", a expliqué Van Loock. "Un groupe de travail, essentiellement composé de médecins, a été constitué afin d'établir ce plan. Parmi eux le cardiologue Pedro Brugada et notre médecin fédéral Kris Van Crombrugge." "L'obligation ne sera pas imposée, parce qu'un dépistage chez un joueur de moins de 12 ans ne donne pas une idée claire" a précisé Van Crombrugge. "Contrôler les 400.000 joueurs de football en Belgique coûterait en outre cher. La dernière chose que nous voulons est que le prix d'un examen soit un frein pour les parents dont l'enfant veut jouer au football. Car ceux qui pratiquent le sport sont en meilleur santé que ceux qui ne le pratiquent pas." Sportfootmagazine.be, avec Belga