La fédération travaille actuellement depuis deux endroits distincts, Tubize et Bruxelles. L'administration de l'Union belge se trouve dans les bureaux de l'emblématique 'Maison de verre', située aux abords du stade Roi Baudouin avenue Houba de Strooper et devenue quelque peu dépassée. Depuis quelques années, le volet sportif est concentré au Centre National à Tubize, où toutes les équipes nationales s'entraînent et se retrouvent lors de chaque rassemblement.

L'URBSFA a donc décidé de tout centraliser à Tubize. "Nous allons quitter Bruxelles et ériger un nouveau bâtiment à Tubize", a déclaré Bossaert. "Nous voulons agrandir le complexe de quatre nouveaux terrains et ainsi offrir les meilleures infrastructures à nos joueurs, notamment dans l'optique de l'Euro 2020. Notre immeuble à Bruxelles sera vendu."

Peter Bossaert n'a pas évoqué de date précise quant à la réalisation de ce projet. "Nous voulons le mettre en oeuvre le plus rapidement possible mais nous nous laissons deux ans, le temps d'obtenir les permis et de régler d'autres aspects de ce déménagement. Tubize doit devenir le centre du sport belge, avec la Royale Ligue Vélocipédique Belge (RLVB) qui a aussi l'intention de s'y installer."

Travailler en toute transparence et rendre l'Union belge moderne

Bossaert souhaite faire de l'URBSFA une "fédération forte, transparente et moderne". "L'Union belge est actuellement séparée en différents compartiments. Il y a peu de transparence et l'accent n'est pas toujours mis sur l'aspect sportif, cela doit changer", a-t-il déclaré. "Pour ce faire, nous avons érigé un plan d'action qui entrera en vigueur dès maintenant et qui devra faire de la fédération une association forte, transparente et tournée vers l'avenir", a ajouté Bossaert.

"Le premier pilier, primordial, est de privilégier le football à tous les niveaux", a expliqué le CEO. "Le rôle de l'entraîneur national Roberto Martinez et de son staff est très important. Ils partageront leurs connaissances avec la Pro League et nos différentes ailes afin de se consacrer au développement des jeunes joueurs."

L'URBSFA accorde également beaucoup d'importance à la clarté de sa gestion ainsi qu'à la professionnalisation des arbitres. "Nous voulons que la fédération soit une instance régie par des règles claires et précises pour ainsi intégrer l'éthique et la bonne gouvernance dans l'ADN de l'Union belge." Le CEO a aussi annoncé vouloir investir dans un arbitrage irréprochable. "Nous voulons développer un studio pour les arbitres vidéo à Tubize à partir duquel ils pourront travailler. Nous voulons replacer l'arbitrage belge au plus haut niveau européen."

L'Union belge veut également étendre les conditions pour l'octroi des licences, oeuvrer pour une organisation entièrement digitale ou encore mettre l'accent sur le football féminin.