"Ce jour-là, l'URBSFA va réfléchir avec soixante jeunes de 16 à 25 ans à la manière dont elle pourrait empêcher la discrimination et les chants blessants dans notre football. Le rappeur flamand Dvtch Norris et l'influenceuse Hinda House évalueront les idées en collaboration avec le centre interfédéral pour l'égalité des chances Unia, l'organisation européenne anti-discrimination FARE, quelques footballeurs de City Pirates et la Fédération belge de football elle-même", explique l'URBSFA dans un communiqué. Ce hackathon contre la discrimination sera aussi le point de départ du conseil des jeunes de l'URBSFA. "L'intention est qu'après le hackathon, nous puissions travailler avec les idées des jeunes pour continuer à lutter contre la discrimination dans le football. Nous le ferons notamment par le biais de notre groupe de travail "diversité dans le football". Mais cela ne s'arrête pas là. Les jeunes qui participeront et seront intéressés pourront aussi faire partie de notre premier conseil des jeunes. Il se réunira au moins trois fois par an pour initier et ajuster les actions. De cette façon, nous donnons une voix aux jeunes pour peser sur notre plan stratégique 2020-2024", dit An De Kock, collaboratrice de l'URBSFA en matière de responsabilité sociale. Actuellement, 52 jeunes âgés de 16 à 25 ans se sont déjà inscrits au hackathon, mais la Fédération Belge de Football vise la présence d'une soixantaine de jeunes et est donc toujours à la recherche de quelques garçons et filles supplémentaires. Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 16 octobre. (Belga)