Fin avril, Telenet avait déjà demandé un remboursement proportionnel de l'avance des droits TV payés par les détenteurs des droits.

Outre Telenet, Proximus et VOO, les deux autres détenteurs des droits depuis 2014, ont eux aussi payé la dernière tranche des droits TV à la Pro League pour des matches qui n'auront donc pas lieu.

Lundi, Telenet a maintenu sa position et "appelle à nouveau à une discussion constructive avec tous les titulaires de droits concernant le remboursement de l'avance déjà versée, car il est désormais clair qu'un tiers des matchs de la saison de football en cours, y compris les très attrayants playoffs, ne seront pas joués".

Pour rappel, la D1 a été arrêtée à l'issue de la 29e et avant-dernière journée de la phase classique, à l'aube des playoffs.

"Il est en effet juste qu'une avance soit remboursée lorsque des services ne sont pas fournis. Selon l'entreprise, la forme que peut prendre ce remboursement peut être examinée de manière concertée", a ponctué Telenet.

De son côté, VOO, qui s'est dit ouvert au dialogue, a déclaré "analyser ce dossier sous l'angle d'une récupération des droits des matches non-disputés ou d'autres contreparties" et a déjà manifesté ses intentions à la Pro League.

Enfin, Proximus attend de la Pro League "un remboursement proportionnel des droits de diffusion déjà payés et attend un retour officiel de la Pro League à ce sujet".

À partir de la saison prochaine, les droits TV de la Pro League seront détenus par Eleven Sports.

Fin avril, Telenet avait déjà demandé un remboursement proportionnel de l'avance des droits TV payés par les détenteurs des droits. Outre Telenet, Proximus et VOO, les deux autres détenteurs des droits depuis 2014, ont eux aussi payé la dernière tranche des droits TV à la Pro League pour des matches qui n'auront donc pas lieu. Lundi, Telenet a maintenu sa position et "appelle à nouveau à une discussion constructive avec tous les titulaires de droits concernant le remboursement de l'avance déjà versée, car il est désormais clair qu'un tiers des matchs de la saison de football en cours, y compris les très attrayants playoffs, ne seront pas joués". Pour rappel, la D1 a été arrêtée à l'issue de la 29e et avant-dernière journée de la phase classique, à l'aube des playoffs. "Il est en effet juste qu'une avance soit remboursée lorsque des services ne sont pas fournis. Selon l'entreprise, la forme que peut prendre ce remboursement peut être examinée de manière concertée", a ponctué Telenet. De son côté, VOO, qui s'est dit ouvert au dialogue, a déclaré "analyser ce dossier sous l'angle d'une récupération des droits des matches non-disputés ou d'autres contreparties" et a déjà manifesté ses intentions à la Pro League. Enfin, Proximus attend de la Pro League "un remboursement proportionnel des droits de diffusion déjà payés et attend un retour officiel de la Pro League à ce sujet". À partir de la saison prochaine, les droits TV de la Pro League seront détenus par Eleven Sports.