Mahuchikh, révélée aux Mondiaux en 2019 à Doha où elle avait pris la deuxième place derrière la Russe Mariya Lasitskene, a réussi la troisième performance de l'histoire en salle et en profite pour améliorer son propre record du monde juniors qu'elle détenait depuis les Championnats du monde avec 2,04 m. Elle échoue ainsi à trois centimètres du vieux record du monde de la Bulgare Stefka Kostadinova (2,09 m) qui date du 30 août 1987. Le record du monde en salle est détenu depuis le 4 février 2006 par la Suédoise Kajsa Bergqvist (2,08 m). (Belga)

Mahuchikh, révélée aux Mondiaux en 2019 à Doha où elle avait pris la deuxième place derrière la Russe Mariya Lasitskene, a réussi la troisième performance de l'histoire en salle et en profite pour améliorer son propre record du monde juniors qu'elle détenait depuis les Championnats du monde avec 2,04 m. Elle échoue ainsi à trois centimètres du vieux record du monde de la Bulgare Stefka Kostadinova (2,09 m) qui date du 30 août 1987. Le record du monde en salle est détenu depuis le 4 février 2006 par la Suédoise Kajsa Bergqvist (2,08 m). (Belga)