L'équipe Sky et Bradley Wiggins faisaient l'objet d'une enquête de l'UKAD concernant des faits qui remontent à l'édition 2011 du Critérium du Dauphiné, remporté par Wiggins devant l'Australien Cadel Evans et le Kazakh Alexandre Vinokourov. Cette victoire était en effet sujette à caution, le coureur britannique ayant reçu un mystérieux paquet pendant la course. "Aucune charge ne sera retenue contre les différents protagonistes", pouvait-on lire dans un communiqué de l'UKAD, incapable de prouver la présence, ou non, de produits illicites dans le fameux colis. L'UKAD a également souligné que "l'enquête a été compliquée compte tenu du manque de dossiers médicaux disponibles à la fédération britannique de cyclisme". Du côté de l'équipe Sky, on s'est montré satisfait de cette décision, rappelant que l'équipe "avait toujours clamé son innocence et coopéré avec l'UKAD depuis des années dans la lutte contre le dopage". (Belga)

L'équipe Sky et Bradley Wiggins faisaient l'objet d'une enquête de l'UKAD concernant des faits qui remontent à l'édition 2011 du Critérium du Dauphiné, remporté par Wiggins devant l'Australien Cadel Evans et le Kazakh Alexandre Vinokourov. Cette victoire était en effet sujette à caution, le coureur britannique ayant reçu un mystérieux paquet pendant la course. "Aucune charge ne sera retenue contre les différents protagonistes", pouvait-on lire dans un communiqué de l'UKAD, incapable de prouver la présence, ou non, de produits illicites dans le fameux colis. L'UKAD a également souligné que "l'enquête a été compliquée compte tenu du manque de dossiers médicaux disponibles à la fédération britannique de cyclisme". Du côté de l'équipe Sky, on s'est montré satisfait de cette décision, rappelant que l'équipe "avait toujours clamé son innocence et coopéré avec l'UKAD depuis des années dans la lutte contre le dopage". (Belga)