Cette réforme remplacerait le format actuel des huit groupes où chaque équipe rencontre trois adversaires à deux reprises, à domicile et en déplacement. Les discussions sur un changement éventuel de la compétition majeure de clubs en Europe ne sont pas nouvelles. Mais le "système suisse" a la faveur de l'UEFA, selon le Times. S'ils sont approuvés, les changements pourraient être mis en oeuvre à partir de 2024 à la fin du contrat télé actuel. Ils permettraient de jouer davantage de matchs, également entre les meilleures équipes et donc, en théorie, de repousser la menace de la création de la Super League. La compétition pourrait également être étendue à 36 équipes. L'attitude officielle des clubs à cette idée n'est pas connue. Certains, comme le manager de Liverpool Jürgen Klopp, se plaignent déjà aujourd'hui d'un calendrier surchargé. Selon le Times, la proposition a été correctement accueillie au sein de l'European Club Association (ECA). Dans les deux prochaines semaines, l'UEFA présentera le projet à tous les responsables du football européen. Une première phase nécessitant 10 soirées de matchs européens, au lieu de six, aurait aussi inévitablement un impact majeur sur les rencontres des différents championnats nationaux. . (Belga)

Cette réforme remplacerait le format actuel des huit groupes où chaque équipe rencontre trois adversaires à deux reprises, à domicile et en déplacement. Les discussions sur un changement éventuel de la compétition majeure de clubs en Europe ne sont pas nouvelles. Mais le "système suisse" a la faveur de l'UEFA, selon le Times. S'ils sont approuvés, les changements pourraient être mis en oeuvre à partir de 2024 à la fin du contrat télé actuel. Ils permettraient de jouer davantage de matchs, également entre les meilleures équipes et donc, en théorie, de repousser la menace de la création de la Super League. La compétition pourrait également être étendue à 36 équipes. L'attitude officielle des clubs à cette idée n'est pas connue. Certains, comme le manager de Liverpool Jürgen Klopp, se plaignent déjà aujourd'hui d'un calendrier surchargé. Selon le Times, la proposition a été correctement accueillie au sein de l'European Club Association (ECA). Dans les deux prochaines semaines, l'UEFA présentera le projet à tous les responsables du football européen. Une première phase nécessitant 10 soirées de matchs européens, au lieu de six, aurait aussi inévitablement un impact majeur sur les rencontres des différents championnats nationaux. . (Belga)