L'UEFA s'est montrée confiante à l'idée que la FIFA abandonne bientôt son projet de mettre sur pied une Coupe du monde de football tous les deux ans.

Le président de la fédération internationale Gianni Infantino a lancé il y a quelque temps l'idée de faire du Mondial une compétition biennale. Son homologue de l'UEFA Aleksander Ceferin, très critique à l'égard de ce projet, a laissé entendre que les deux instances étaient proches d'un accord. "Nous discutons souvent avec la FIFA de ce projet qui n'est pas une option pour les acteurs du football. Je suis content que la FIFA s'en rende compte aussi", a déclaré le Slovène. "J'ai parlé avec le président de la FIFA mercredi et nous sommes d'accord que le football doit se développer sur d'autres continents mais nous devons aussi être alignés sur le fait que cela ne doit pas nuire aux fédérations européennes et sud-américaines", a ajouté Ceferin. "Je suis désormais certain qu'un Mondial biennal n'est plus à l'ordre du jour. Je suis sûr que nous allons bientôt trouver une solution avec la FIFA", a ponctué le patron du football européen.

Ceferin a aussi suggéré que le match entre les vainqueurs de l'Euro et de la Copa America devienne un incontournable du calendrier international. La première édition de cette "Finalissima", entre l'Italie et l'Argentine, est prévue le 1er juin à Londres.

L'UEFA s'est montrée confiante à l'idée que la FIFA abandonne bientôt son projet de mettre sur pied une Coupe du monde de football tous les deux ans. Le président de la fédération internationale Gianni Infantino a lancé il y a quelque temps l'idée de faire du Mondial une compétition biennale. Son homologue de l'UEFA Aleksander Ceferin, très critique à l'égard de ce projet, a laissé entendre que les deux instances étaient proches d'un accord. "Nous discutons souvent avec la FIFA de ce projet qui n'est pas une option pour les acteurs du football. Je suis content que la FIFA s'en rende compte aussi", a déclaré le Slovène. "J'ai parlé avec le président de la FIFA mercredi et nous sommes d'accord que le football doit se développer sur d'autres continents mais nous devons aussi être alignés sur le fait que cela ne doit pas nuire aux fédérations européennes et sud-américaines", a ajouté Ceferin. "Je suis désormais certain qu'un Mondial biennal n'est plus à l'ordre du jour. Je suis sûr que nous allons bientôt trouver une solution avec la FIFA", a ponctué le patron du football européen. Ceferin a aussi suggéré que le match entre les vainqueurs de l'Euro et de la Copa America devienne un incontournable du calendrier international. La première édition de cette "Finalissima", entre l'Italie et l'Argentine, est prévue le 1er juin à Londres.