"L'UCI se réjouit que la saison de l'UCI WorldTour et de l'UCI Women's WorldTour ait pu redémarrer depuis le 1er août", a débuté l'UCI dans son communiqué. "Néanmoins, l'UCI est extrêmement préoccupée sur le plan de la sécurité par la multiplication des chutes sérieuses intervenues depuis cette reprise." L'instance internationale fait référence à la chute de Fabio Jakobsen au Tour de Pologne, celle de Remco Evenepoel au Tour de Lombardie ou encore celles de Steven Kruijswijk, Primoz Roglic ou Emanuel Buchmann sur le Critérium du Dauphiné. "La sécurité demeurant la responsabilité des organisateurs, l'UCI a pris immédiatement les mesures prévues au règlement, poursuit ses investigations et il n'est pas à exclure que des procédures disciplinaires soient mises en ?uvre." Des événements qui ont poussé l'UCI à renforcer les contrôles pour garantir la sécurité des sécurités avec la présence de ses Conseillers Techniques sur les différentes courses. De plus, la fédération internationale va "lancer une refonte en profondeur des conditions de sécurité en liaison avec les coureurs, les équipes et les organisateurs". "La sécurité des coureurs est une priorité pour l'Union Cycliste Internationale qui y attache la plus grande importance. Nous entendons l'inquiétude des coureurs sur les conditions de sécurité dans l'exercice de leur métier et nous sommes déterminés à aller plus loin en apportant une réponse forte et appropriée", a réagi David Lappartient, le président de l'UCI. (Belga)

"L'UCI se réjouit que la saison de l'UCI WorldTour et de l'UCI Women's WorldTour ait pu redémarrer depuis le 1er août", a débuté l'UCI dans son communiqué. "Néanmoins, l'UCI est extrêmement préoccupée sur le plan de la sécurité par la multiplication des chutes sérieuses intervenues depuis cette reprise." L'instance internationale fait référence à la chute de Fabio Jakobsen au Tour de Pologne, celle de Remco Evenepoel au Tour de Lombardie ou encore celles de Steven Kruijswijk, Primoz Roglic ou Emanuel Buchmann sur le Critérium du Dauphiné. "La sécurité demeurant la responsabilité des organisateurs, l'UCI a pris immédiatement les mesures prévues au règlement, poursuit ses investigations et il n'est pas à exclure que des procédures disciplinaires soient mises en ?uvre." Des événements qui ont poussé l'UCI à renforcer les contrôles pour garantir la sécurité des sécurités avec la présence de ses Conseillers Techniques sur les différentes courses. De plus, la fédération internationale va "lancer une refonte en profondeur des conditions de sécurité en liaison avec les coureurs, les équipes et les organisateurs". "La sécurité des coureurs est une priorité pour l'Union Cycliste Internationale qui y attache la plus grande importance. Nous entendons l'inquiétude des coureurs sur les conditions de sécurité dans l'exercice de leur métier et nous sommes déterminés à aller plus loin en apportant une réponse forte et appropriée", a réagi David Lappartient, le président de l'UCI. (Belga)