Bastianini a devancé l'Australien Jack Miller (Ducati) et l'Espagnol Aleix Espargaro (Aprilia). Le Français Fabio Quartararo, 4e à l'issue du GP, conserve lui la tête du championnat du monde avec quatre points d'avance sur Espargaro et huit sur Bastianini. A la lutte pour la victoire face à son compatriote Francesco Bagnaia, parti en pole, Bastianini a profité d'une erreur du pilote Ducati quelques tours avant la fin pour prendre les rênes de la course. Bagnaia a commis une nouvelle erreur quelques instants plus tard, conduisant à la chute - puis à l'abandon de l'Italien. Parti 4e, le champion du monde en titre est tombé à la huitième place dès l'entame de la course pour se retrouver à la lutte pour le podium avec son rival au classement général, sans jamais parvenir à prendre le dessus. Outre Bagnaia, six pilotes ont été contraints à l'abandon : les Espagnols de Suzuki Alex Rins et Joan Mir, les deux pilotes KTM-Tech3, l'Australien Remy Gardner et l'Espagnol Raul Fernandez. Jorge Martin (Ducati-Pramac) a également dû rentrer au garage prématurément après une chute, tout comme Miguel Oliveira (KTM). (Belga)

Bastianini a devancé l'Australien Jack Miller (Ducati) et l'Espagnol Aleix Espargaro (Aprilia). Le Français Fabio Quartararo, 4e à l'issue du GP, conserve lui la tête du championnat du monde avec quatre points d'avance sur Espargaro et huit sur Bastianini. A la lutte pour la victoire face à son compatriote Francesco Bagnaia, parti en pole, Bastianini a profité d'une erreur du pilote Ducati quelques tours avant la fin pour prendre les rênes de la course. Bagnaia a commis une nouvelle erreur quelques instants plus tard, conduisant à la chute - puis à l'abandon de l'Italien. Parti 4e, le champion du monde en titre est tombé à la huitième place dès l'entame de la course pour se retrouver à la lutte pour le podium avec son rival au classement général, sans jamais parvenir à prendre le dessus. Outre Bagnaia, six pilotes ont été contraints à l'abandon : les Espagnols de Suzuki Alex Rins et Joan Mir, les deux pilotes KTM-Tech3, l'Australien Remy Gardner et l'Espagnol Raul Fernandez. Jorge Martin (Ducati-Pramac) a également dû rentrer au garage prématurément après une chute, tout comme Miguel Oliveira (KTM). (Belga)