Les Nerazzurri ont pourtant mené à deux reprises, grâce à un superbe coup-franc du gaucher Federico Dimarco (18e) puis une volée de Lautaro Martinez après une belle incursion de Nicolo Barella (44e). Mais la Sampdoria a su revenir dans un match ouvert, d'abord grâce à Maya Yoshida, bien aidé par une déviation d'Edin Dzeko (32e), puis grâce à une autre belle volée du gauche de Tommaso Augello en lucarne (47e). L'entrée en jeu de Joaquin Correa n'a pas suffi aux Intéristes, qui auraient même pu repartir battus de Gênes sans un geste décisif d'un autre joueur sorti du banc, Danilo D'Ambrosio, qui a suppléé son gardien sur la ligne sur une tentative croisée de Mikkel Damsgaard (74e). Après deux victoires, l'équipe de Simone Inzaghi, orpheline de Romelu Lukaku parti à Chelsea, connaît donc son premier faux-pas en Serie A, avant d'accueillir mercredi le Real Madrid pour un premier choc en Ligue des champions. (Belga)

Les Nerazzurri ont pourtant mené à deux reprises, grâce à un superbe coup-franc du gaucher Federico Dimarco (18e) puis une volée de Lautaro Martinez après une belle incursion de Nicolo Barella (44e). Mais la Sampdoria a su revenir dans un match ouvert, d'abord grâce à Maya Yoshida, bien aidé par une déviation d'Edin Dzeko (32e), puis grâce à une autre belle volée du gauche de Tommaso Augello en lucarne (47e). L'entrée en jeu de Joaquin Correa n'a pas suffi aux Intéristes, qui auraient même pu repartir battus de Gênes sans un geste décisif d'un autre joueur sorti du banc, Danilo D'Ambrosio, qui a suppléé son gardien sur la ligne sur une tentative croisée de Mikkel Damsgaard (74e). Après deux victoires, l'équipe de Simone Inzaghi, orpheline de Romelu Lukaku parti à Chelsea, connaît donc son premier faux-pas en Serie A, avant d'accueillir mercredi le Real Madrid pour un premier choc en Ligue des champions. (Belga)