Le KV Ostende a soumis un dossier de licence incomplet, de sorte que la continuité du club n'a pas pu être démontrée. Sur la Côte, ce n'est pas tant un manque de solidité financière qu'une question de transparence qui est en question. A Mouscron, les problèmes financiers sont la raison du refus de la licence. Les deux clubs ont maintenant trois jours pour faire appel auprès de la Cour belge d'arbitrage pour le sport (CBAS), qui doit rendre sa décision avant le 10 mai. Cette procédure donne également au KVO et à l'Excel Mouscron la possibilité d'ajouter de nouveaux documents à leur dossier. Les Hennuyers ont déjà annoncé qu'ils se rendraient devant la CBAS, nul doute qu'Ostende fera de même. Mouscron et Ostende ont également vu une licence de N1 leur être refusée et sont donc menacés d'être relégués en N2 amateur. Les seize autres équipes de 1A ont eu de bonnes nouvelles mercredi. Ils ont non seulement reçu la licence pour le football professionnel belge, mais aussi pour le football européen la saison prochaine. En 1B également, il n'y a eu aucun problème.

Les sept clubs ont obtenu la licence pour les catégories 1A et 1B. Les champions de l'Union et Westerlo ont également reçu la licence UEFA, bien que pour ces équipes il s'agisse principalement d'un coup de pouce administratif. Le football européen n'est pas envisageable pour l'un comme pour l'autre lors de la saison 2021-2022. Le Club NXT disparaît de 1B la saison prochaine de toute façon, mais avec Virton, une huitième équipe est prête. Le club gaumais n'avait pas obtenu de licence de la CBAS il y a un an, mais a obtenu le droit de la revendiquer à nouveau cette saison auprès devant l'Autorité belge de la Concurrence. Il peut se préparer à un retour en 1B, sauf décision judiciaire. Pour être complet, l'URSL Visé de National 1 a également demandé et obtenu la licence 1B. En National 1, seul le Patro Eisden Maasmechelen n'a pas obtenu la licence. Les Limbourgeois risquent d'être relégués en deuxième division nationale amateur (N2). Il va se rendre devant la CBAS afin d'assurer sa place en N1. Les autres équipes seront de retour la saison prochaine. La saison a été déclarée blanche en N1 en raison de l'arrêt obligatoire de la compétition en raison de la pandémie de Covid-19 et des mesures prises par les autorités pour la limiter

Le KV Ostende a soumis un dossier de licence incomplet, de sorte que la continuité du club n'a pas pu être démontrée. Sur la Côte, ce n'est pas tant un manque de solidité financière qu'une question de transparence qui est en question. A Mouscron, les problèmes financiers sont la raison du refus de la licence. Les deux clubs ont maintenant trois jours pour faire appel auprès de la Cour belge d'arbitrage pour le sport (CBAS), qui doit rendre sa décision avant le 10 mai. Cette procédure donne également au KVO et à l'Excel Mouscron la possibilité d'ajouter de nouveaux documents à leur dossier. Les Hennuyers ont déjà annoncé qu'ils se rendraient devant la CBAS, nul doute qu'Ostende fera de même. Mouscron et Ostende ont également vu une licence de N1 leur être refusée et sont donc menacés d'être relégués en N2 amateur. Les seize autres équipes de 1A ont eu de bonnes nouvelles mercredi. Ils ont non seulement reçu la licence pour le football professionnel belge, mais aussi pour le football européen la saison prochaine. En 1B également, il n'y a eu aucun problème. Les sept clubs ont obtenu la licence pour les catégories 1A et 1B. Les champions de l'Union et Westerlo ont également reçu la licence UEFA, bien que pour ces équipes il s'agisse principalement d'un coup de pouce administratif. Le football européen n'est pas envisageable pour l'un comme pour l'autre lors de la saison 2021-2022. Le Club NXT disparaît de 1B la saison prochaine de toute façon, mais avec Virton, une huitième équipe est prête. Le club gaumais n'avait pas obtenu de licence de la CBAS il y a un an, mais a obtenu le droit de la revendiquer à nouveau cette saison auprès devant l'Autorité belge de la Concurrence. Il peut se préparer à un retour en 1B, sauf décision judiciaire. Pour être complet, l'URSL Visé de National 1 a également demandé et obtenu la licence 1B. En National 1, seul le Patro Eisden Maasmechelen n'a pas obtenu la licence. Les Limbourgeois risquent d'être relégués en deuxième division nationale amateur (N2). Il va se rendre devant la CBAS afin d'assurer sa place en N1. Les autres équipes seront de retour la saison prochaine. La saison a été déclarée blanche en N1 en raison de l'arrêt obligatoire de la compétition en raison de la pandémie de Covid-19 et des mesures prises par les autorités pour la limiter