"Nous n'obtiendrions pas encore un "oui" définitif, car il faut attendre les autorisations des autorités flamandes (prévues pour fin janvier, ndlr")", a expliqué Koen De Brabander. "Nous ne savons pas ce qui se passe dans la tête des gens de l'UEFA, mais nous sommes optimistes. L'UEFA se décide le 7 décembre. Ou bien Bruxelles n'est plus considéré comme ville-hôte, et une autre piste sera suivie pour l'Euro 2020, ou bien l'UEFA nous maintient sa confiance et nous octroie un sursis."

Le dossier technique est prêt. "Deux bureaux indépendants ont été présenter le dossier à Ghelmaco qui l'a finalisé avec un bureau d'ingénieurs", a détaillé Koen De Brabander.

Vendredi, le dossier administratif sera clôturé et le tout sera transmis à l'UEFA lundi. L'Union européenne prendra son temps pour examiner le dossier jusqu'au 7 décembre. Des compléments d'informations peuvent être transmises d'ici là par l'Union belge.

L'Union belge a souligné aussi que si le dossier n'était pas accepté par l'UEFA, cela ne signifiait pas la fin de l'Eurostadion. "Si le stade ne pouvait être prêt à temps pour l'Euro 2020, il serait tout de même construit", a précisé Gérard Linard, le président de l'Union belge.

"Nous n'obtiendrions pas encore un "oui" définitif, car il faut attendre les autorisations des autorités flamandes (prévues pour fin janvier, ndlr")", a expliqué Koen De Brabander. "Nous ne savons pas ce qui se passe dans la tête des gens de l'UEFA, mais nous sommes optimistes. L'UEFA se décide le 7 décembre. Ou bien Bruxelles n'est plus considéré comme ville-hôte, et une autre piste sera suivie pour l'Euro 2020, ou bien l'UEFA nous maintient sa confiance et nous octroie un sursis." Le dossier technique est prêt. "Deux bureaux indépendants ont été présenter le dossier à Ghelmaco qui l'a finalisé avec un bureau d'ingénieurs", a détaillé Koen De Brabander. Vendredi, le dossier administratif sera clôturé et le tout sera transmis à l'UEFA lundi. L'Union européenne prendra son temps pour examiner le dossier jusqu'au 7 décembre. Des compléments d'informations peuvent être transmises d'ici là par l'Union belge. L'Union belge a souligné aussi que si le dossier n'était pas accepté par l'UEFA, cela ne signifiait pas la fin de l'Eurostadion. "Si le stade ne pouvait être prêt à temps pour l'Euro 2020, il serait tout de même construit", a précisé Gérard Linard, le président de l'Union belge.