Le projet de la région Wallonne, de la Province du Brabant wallon et de l'ARBH, en collaboration avec le club local de La Raquette, d'implanter un centre d'excellence pour les jeunes hockeyeurs à Wavre et d'y faire disputer des matchs internationaux est en effet à l'arrêt depuis plusieurs mois. Si le permis est désormais obtenu pour la rénovation des tribunes du stade Justin Peeters, il manque toujours l'aval et la signature du ministre wallon du budget et des infrastructures sportives quant à la validation de l'investissement régional que la ville de Wavre devait recevoir en 2021 pour la transformation de la pelouse en terrain synthétique de hockey. Refroidi par l'inondation du terrain à la mi-juillet dernier à la suite du débordement de la Dyle, le ministre compétent Jean-Luc Crucke (MR) attendait des garanties que tout serait mis en place afin qu'une telle inondation ne se reproduirait plus avant de débloquer les subsides. Avec la démission de Crucke de son poste de ministre wallon lundi, la validation de la phase terminale du projet devra donc attendre la nomination de son successeur et sa décision pour voir le jour. (Belga)

Le projet de la région Wallonne, de la Province du Brabant wallon et de l'ARBH, en collaboration avec le club local de La Raquette, d'implanter un centre d'excellence pour les jeunes hockeyeurs à Wavre et d'y faire disputer des matchs internationaux est en effet à l'arrêt depuis plusieurs mois. Si le permis est désormais obtenu pour la rénovation des tribunes du stade Justin Peeters, il manque toujours l'aval et la signature du ministre wallon du budget et des infrastructures sportives quant à la validation de l'investissement régional que la ville de Wavre devait recevoir en 2021 pour la transformation de la pelouse en terrain synthétique de hockey. Refroidi par l'inondation du terrain à la mi-juillet dernier à la suite du débordement de la Dyle, le ministre compétent Jean-Luc Crucke (MR) attendait des garanties que tout serait mis en place afin qu'une telle inondation ne se reproduirait plus avant de débloquer les subsides. Avec la démission de Crucke de son poste de ministre wallon lundi, la validation de la phase terminale du projet devra donc attendre la nomination de son successeur et sa décision pour voir le jour. (Belga)