Steff Cras a notamment terminé cinquième du Tour de l'Avenir cette saison. Il ne s'agit cependant pas, loin s'en faut, du seul accessit récolté lors de sa campagne 2017. Pour preuve: 3e de la Ronde de l'Isard, 4e du Tour Alsace, 5e de la Course de la Paix et 3e des derniers championnats de Belgique Espoirs contre-la-montre. "A Katusha je vais trouver exactement ce que je cherchais", se réjouit Cras. "Toutes les discussions avec le directeur-sportif José Azevedo m'en ont convaincu. Après trois années chez les U23 il était temps de monter sur le World Tour. Je sens que je suis prêt. J'ai énormément couru cette année et je me sens toujours très bien". "On le suit depuis deux ans"', commente pour sa part Azevedo. "Il n'est pas seulement un excellent grimpeur, mais est aussi très bon contre-la-montre. On va en faire un fantastique coureur de tours." En attendant Steff Cras se mettra comme les autres au service du leader russe de Katusha Ilnur Zakarin, qui vient de prendre la troisième place du Tour d'Espagne. "Je travaillerai pour lui mais j'aurai aussi certaines libertés", tempère-t-il. (Belga)

Steff Cras a notamment terminé cinquième du Tour de l'Avenir cette saison. Il ne s'agit cependant pas, loin s'en faut, du seul accessit récolté lors de sa campagne 2017. Pour preuve: 3e de la Ronde de l'Isard, 4e du Tour Alsace, 5e de la Course de la Paix et 3e des derniers championnats de Belgique Espoirs contre-la-montre. "A Katusha je vais trouver exactement ce que je cherchais", se réjouit Cras. "Toutes les discussions avec le directeur-sportif José Azevedo m'en ont convaincu. Après trois années chez les U23 il était temps de monter sur le World Tour. Je sens que je suis prêt. J'ai énormément couru cette année et je me sens toujours très bien". "On le suit depuis deux ans"', commente pour sa part Azevedo. "Il n'est pas seulement un excellent grimpeur, mais est aussi très bon contre-la-montre. On va en faire un fantastique coureur de tours." En attendant Steff Cras se mettra comme les autres au service du leader russe de Katusha Ilnur Zakarin, qui vient de prendre la troisième place du Tour d'Espagne. "Je travaillerai pour lui mais j'aurai aussi certaines libertés", tempère-t-il. (Belga)