"Je me retire, parce que ces dernières années je n'ai pas pu profiter de ce sport qui m'a tant apporté", a dit le Murcien, 33 ans, dans un communiqué publié sur son compte Twitter. En 2017, il s'était gravement blessé au ménisque à Roland-Garros et n'a jamais pu retrouver la plénitude de ses moyens. Nicolas Almagro n'est plus apparu en compétition depuis le Challenger de Szczecin en septembre 2018. Non-classé à l'ATP, il a reçu une invitation pour jouer le tournoi de Murcie, sa ville natale. Opposé à son compatriote Mario Vilella Martinez (ATP 262) au premier tour, Almagro pourrait croiser la route d'Arthur De Greef (ATP 176/N.8) en 8e de finale, ou celle de Kimmer Coppejans (ATP 196/N.13) en quarts de finale. Nicolas Almagro compte 13 titres ATP, pour 23 finales disputées. Il a conquis le premier en 2006 à Valence et le dernier en 2016 à Estoril. Tous ces titres ont été remportés sur terre battue. (Belga)

"Je me retire, parce que ces dernières années je n'ai pas pu profiter de ce sport qui m'a tant apporté", a dit le Murcien, 33 ans, dans un communiqué publié sur son compte Twitter. En 2017, il s'était gravement blessé au ménisque à Roland-Garros et n'a jamais pu retrouver la plénitude de ses moyens. Nicolas Almagro n'est plus apparu en compétition depuis le Challenger de Szczecin en septembre 2018. Non-classé à l'ATP, il a reçu une invitation pour jouer le tournoi de Murcie, sa ville natale. Opposé à son compatriote Mario Vilella Martinez (ATP 262) au premier tour, Almagro pourrait croiser la route d'Arthur De Greef (ATP 176/N.8) en 8e de finale, ou celle de Kimmer Coppejans (ATP 196/N.13) en quarts de finale. Nicolas Almagro compte 13 titres ATP, pour 23 finales disputées. Il a conquis le premier en 2006 à Valence et le dernier en 2016 à Estoril. Tous ces titres ont été remportés sur terre battue. (Belga)