Hendrik Van Crombrugge (RSC Anderlecht) : Si un match aussi riche en occasions qu'OHL - Anderlecht a débouché sur un 0-0, c'est en grande partie grâce à lui (ou à cause, choisissez votre camp). Mis à contribution à deux reprises sur les cinq premières minutes, il a répondu en sortant le grand jeu, notamment un arrêt de classe mondiale sur sa ligne pour sortir une tête d'Özkaçar.

Stefan Knezevic (Charleroi) : Après deux défaites de rang, Charleroi avait grand besoin de se rassurer. Message reçu cinq sur cinq par Knezevic qui a, comme à son habitude, apporté son calme à l'arrière-garde carolo quand Koffi et Bessilé ont dû sortir sur blessure. Avec un prime un magnifique relai avec Zorgane dans le rectangle adverse pour lui offrir le but du 2-3.

Emmanuel Agbadou (KAS Eupen) : Verrou du bloc bas proposé par Eupen face à l'Union, le défenseur Ivoirien s'est montré très en vue en renvoyant tous les ballons envoyés dans les seize mètres par les leaders du championnat. En l'absence d'Undav et Vanzeir, Millan n'a pas touché beaucoup de ballon. Agbadou n'y est sans doute pas étranger, rappelant que quand il garde sa concentration, il est l'un des défenseurs les plus prometteurs de Pro League.

Stanley Nsoki (FC Bruges) : une fois n'est pas coutume, un défenseur brugeois s'immisce dans l'équipe de la semaine. Il faut dire qu'à part l'erreur de Mignolet sur le but de l'Antwerp, la défense n'a pas laissé passer grand chose. Symbole de l'intransigeance blauw en zwart, Nsoki a brillé par son sens de l'anticipation, mettant sous l'éteignoir les créatifs anversois.

Parfois décrié depuis sa venue en Venise du Nord, Stanley Nsoki a brillé ce week-end dans le choc contre l'Antwerp., belga
Parfois décrié depuis sa venue en Venise du Nord, Stanley Nsoki a brillé ce week-end dans le choc contre l'Antwerp. © belga

Andreas Skov Olsen (FC Bruges) : Il y a quelques semaines encore, le jeu brugeois penchait inévitablement sur Noa Lang et son exubérance technique. Depuis les arrivées de Buchanan et Skov Olsen au mercato, le danger semble venir de partout. De son flanc droit, le Danois a laissé entrevoir la palette de son imprévisibilité avec un centre du droit pour Odoi sur l'égalisation et un tir puissant en rentrant dans le jeu sur son pied gauche pour le 4-1.

Dino Hotic (Cercle Bruges) : Entre une équipe malinoise qui encaisse beaucoup sur phase arrêtée et le pied gauche caviar de Dino Hotic, le match promettait forcément des étincelles. Mené 2-0, le Cercle a pu compter sur son maestro bosnien pour déposer un coup-franc sur la tête de Miangue sur le but du 2-1 avant d'offrir le même genre d'offrande à Popovic sur le corner qui amène l'égalisation. Dans le foot hyper actif de Dominik Thalhammer, Hotic garde toute sa justesse technique et c'est peut-être ça le plus impressionnant.

Mandela Keita (OH Louvain) : profitant de la suspension de Malinov, le milieu de terrain a parfaitement pallié à l'absence du pitbull bulgare en apportant un peu plus de maîtrise balle au pied à l'entrejeu de Louvain face à Anderlecht. Pur produit de la formation louvaniste, Mandela Keita confirme son statut d'international espoir après ses premières minutes de jeu avec les Diablotins en novembre dernier.

Hans Vanaken (FC Bruges): Face à l'Antwerp, toute la lumière s'est concentrée sur les différences faites sur les flancs par les ailiers brugeois, laissant à Vanaken le loisir de faire ce qu'il fait de mieux : mettre les dribbleurs sur orbite grâce à ses passes lasers et suivre les mouvements depuis la deuxième ligne. Un but marqué sur penalty, le bilan aurait pu être plus lourd avec un peu plus de réussite dans le dernier geste.

Casper De Norre (OH Louvain) : D'un match qui allait d'un rectangle à l'autre, il était presque impensable de ne pas retenir Casper de Norre. Jamais avare en efforts, l'ancien latéral gauche de Genk n'a cessé d'arpenter son flanc. Comme un poisson dans l'eau sans son rôle de piston, ses courses gratuites et ses appels incessants ont constamment élargi le champ d'action de Louvain.

Laurent Depoitre n'est pas étranger au regain de forme de La Gantoise., belga
Laurent Depoitre n'est pas étranger au regain de forme de La Gantoise. © belga

Laurent Depoitre (La Gantoise) : Le regain de forme de La gantoise correspond avec la remise en forme de son grand Lolo. Sans lui, les Buffalos n'avaient pas réussi à gagner après la trêve. Depuis son retour, c'est 100% de victoires. En pleine possession de ses moyens, Depoitre ne cesse de s'impliquer dans les combinaisons dos au but et de peser sur les défenses. Il s'est même fendu d'une course de 60 mètres balle au pied à la 87e pour décaler Hjulsager sur l'erreur fatidique de Bodart. S'il commence même à se mettre au sprint...

Paul Onuachu (KRC Genk) : L'inévitable point de chute de toutes les actions de Genk. Souverain dans les seize mètres, il a assuré la caution efficacité avec un but et un assist, à chaque fois en un temps au petit rectangle. Déjà son 16e pion de la saison malgré l'échec de son transfert l'été passé. Le déménageur limbourgeois met toutes les chances de son côté pour enfin faire honneur à son surnom au prochain mercato.

Hendrik Van Crombrugge (RSC Anderlecht) : Si un match aussi riche en occasions qu'OHL - Anderlecht a débouché sur un 0-0, c'est en grande partie grâce à lui (ou à cause, choisissez votre camp). Mis à contribution à deux reprises sur les cinq premières minutes, il a répondu en sortant le grand jeu, notamment un arrêt de classe mondiale sur sa ligne pour sortir une tête d'Özkaçar. Stefan Knezevic (Charleroi) : Après deux défaites de rang, Charleroi avait grand besoin de se rassurer. Message reçu cinq sur cinq par Knezevic qui a, comme à son habitude, apporté son calme à l'arrière-garde carolo quand Koffi et Bessilé ont dû sortir sur blessure. Avec un prime un magnifique relai avec Zorgane dans le rectangle adverse pour lui offrir le but du 2-3.Emmanuel Agbadou (KAS Eupen) : Verrou du bloc bas proposé par Eupen face à l'Union, le défenseur Ivoirien s'est montré très en vue en renvoyant tous les ballons envoyés dans les seize mètres par les leaders du championnat. En l'absence d'Undav et Vanzeir, Millan n'a pas touché beaucoup de ballon. Agbadou n'y est sans doute pas étranger, rappelant que quand il garde sa concentration, il est l'un des défenseurs les plus prometteurs de Pro League.Stanley Nsoki (FC Bruges) : une fois n'est pas coutume, un défenseur brugeois s'immisce dans l'équipe de la semaine. Il faut dire qu'à part l'erreur de Mignolet sur le but de l'Antwerp, la défense n'a pas laissé passer grand chose. Symbole de l'intransigeance blauw en zwart, Nsoki a brillé par son sens de l'anticipation, mettant sous l'éteignoir les créatifs anversois. Andreas Skov Olsen (FC Bruges) : Il y a quelques semaines encore, le jeu brugeois penchait inévitablement sur Noa Lang et son exubérance technique. Depuis les arrivées de Buchanan et Skov Olsen au mercato, le danger semble venir de partout. De son flanc droit, le Danois a laissé entrevoir la palette de son imprévisibilité avec un centre du droit pour Odoi sur l'égalisation et un tir puissant en rentrant dans le jeu sur son pied gauche pour le 4-1. Dino Hotic (Cercle Bruges) : Entre une équipe malinoise qui encaisse beaucoup sur phase arrêtée et le pied gauche caviar de Dino Hotic, le match promettait forcément des étincelles. Mené 2-0, le Cercle a pu compter sur son maestro bosnien pour déposer un coup-franc sur la tête de Miangue sur le but du 2-1 avant d'offrir le même genre d'offrande à Popovic sur le corner qui amène l'égalisation. Dans le foot hyper actif de Dominik Thalhammer, Hotic garde toute sa justesse technique et c'est peut-être ça le plus impressionnant. Mandela Keita (OH Louvain) : profitant de la suspension de Malinov, le milieu de terrain a parfaitement pallié à l'absence du pitbull bulgare en apportant un peu plus de maîtrise balle au pied à l'entrejeu de Louvain face à Anderlecht. Pur produit de la formation louvaniste, Mandela Keita confirme son statut d'international espoir après ses premières minutes de jeu avec les Diablotins en novembre dernier. Hans Vanaken (FC Bruges): Face à l'Antwerp, toute la lumière s'est concentrée sur les différences faites sur les flancs par les ailiers brugeois, laissant à Vanaken le loisir de faire ce qu'il fait de mieux : mettre les dribbleurs sur orbite grâce à ses passes lasers et suivre les mouvements depuis la deuxième ligne. Un but marqué sur penalty, le bilan aurait pu être plus lourd avec un peu plus de réussite dans le dernier geste. Casper De Norre (OH Louvain) : D'un match qui allait d'un rectangle à l'autre, il était presque impensable de ne pas retenir Casper de Norre. Jamais avare en efforts, l'ancien latéral gauche de Genk n'a cessé d'arpenter son flanc. Comme un poisson dans l'eau sans son rôle de piston, ses courses gratuites et ses appels incessants ont constamment élargi le champ d'action de Louvain. Laurent Depoitre (La Gantoise) : Le regain de forme de La gantoise correspond avec la remise en forme de son grand Lolo. Sans lui, les Buffalos n'avaient pas réussi à gagner après la trêve. Depuis son retour, c'est 100% de victoires. En pleine possession de ses moyens, Depoitre ne cesse de s'impliquer dans les combinaisons dos au but et de peser sur les défenses. Il s'est même fendu d'une course de 60 mètres balle au pied à la 87e pour décaler Hjulsager sur l'erreur fatidique de Bodart. S'il commence même à se mettre au sprint...Paul Onuachu (KRC Genk) : L'inévitable point de chute de toutes les actions de Genk. Souverain dans les seize mètres, il a assuré la caution efficacité avec un but et un assist, à chaque fois en un temps au petit rectangle. Déjà son 16e pion de la saison malgré l'échec de son transfert l'été passé. Le déménageur limbourgeois met toutes les chances de son côté pour enfin faire honneur à son surnom au prochain mercato.