null, Eleven Sports
null © Eleven Sports

Gaëtan Coucke (FC Malines) : Son arrêt réflexe sur une tête surpuissante d'Almeida vaut à lui seul le détour. Une parade aussi spectaculaire que décisive du portier malinois puisque le score était encore de 0-0. Dix minutes plus tard, son équipe pliait la rencontre en marquant deux buts coup sur coup à l'Antwerp. Sans lui, on ne parlait pas du même match.

Trent Sainsbury (Courtrai) : Le défenseur australien de Courtrai s'est définitivement mis les supporters du Stade des Éperons d'or dans la poche en marquant un doublé sur corner dans le derby contre Zulte. De quoi lancer les siens vers une victoire 5-0 qui fera date.

Christian Burgess (Union Saint-Gilloise) : Dans les tempêtes, ce sont les grands arbres qui souffrent le plus du vent. Ca n'a pas effrayé Burgess qui a sécurisé la défense de l'Union quand Charleroi a fait rentrer ses cartouches offensives et s'est même permis d'ouvrir le score d'une déviation bien inspirée dans le rectangle adverse. Déjà son quatrième but de la saison.

Jesper Daland (Cercle Bruges): Sans faire de bruit, le Norvégien de 22 ans s'impose comme une certitude dans la défense du Cercle. Le jeu agressif proposé par l'équipe de Dominik Thalammer met en lumière son jeu d'anticipation. Son but annulé par le VAR aurait pu être la cerise sur le gâteau, il se contentera d'une place dans le onze de la semaine.

Bart Nieuwkoop (Union Saint-Gilloise) : s'il était une carte du Mille Bornes, il serait l'increvable. Toujours occupé à arpenter son flanc droit, même quand l'Union se repliait en deuxième mi-temps, Nieuwkoop se révèle semaine après semaine comme le meilleur transfert du mercato estival saint-gillois.

Majeed Ashimeru (Anderlecht) : "Vous ne m'avez pas encore vu à mon vrai niveau" : cette phrase, un nombre incalculable de joueurs l'ont resservie. Force est de constater que depuis son retour en meilleure forme depuis la trêve, Ashimeru a mis tout le monde d'accord. Le Ghanéen apporte ce qui manquait à Anderlecht : du dynamisme et des changements de rythme. Des reproches qui collaient à la peau d'Olsson, aujourd'hui numéro deux dans la hiérarchie.

Teddy Teuma (Union Saint-Gilloise) : Au four et au moulin pendant 90 minutes, Teuma a encore trouvé les ressources pour presser la défense carolo dans le temps additionnel avant de décaler Millan pour le 0-3. Annoncés à la recherche de leur second souffle, les Unionistes ont répondu via leur capitaine.

Hans Vanaken (FC Bruges) : Plus effacé dans le nouveau plan de jeu d'Alfred Schreuder ces dernières semaines, Vanaken a rappelé à ses détracteurs son registre de jeu complet en ouvrant la marque sur corner à Eupen. Avec le brassard de capitaine au bras. On ne touche pas au patron.

Faïz Selemani (Courtrai) : Courtrai n'avait plus gagné depuis son départ à la CAN. Moins en réussite à son retour, il s'est parfaitement relancé face à la plus faible défense du championnat : deux buts et un assist lors de la victoire 5-0. Quand Selemani va, tout va.

Hugo Cuypers (FC Malines) : Toujours en mouvement dans le jeu hyperactif de Malines. Son but en est la récompense : il profite de la passe trop courte d'Haroun vers Butez pour ouvrir le score. Son neuvième de la saison. Pas mal pour un attaquant loin de camper dans le rectangle.

Taichi Hara (Saint-Trond) : le successeur de Suzuki à la tête de l'attaque de Saint-Trond trouve ses marques petit à petit. A la peine en début de saison, il restait sur 4 buts lors des 7 derniers matchs et a récidivé contre Louvain avec un assist en prime. Hara qui rit.

Gaëtan Coucke (FC Malines) : Son arrêt réflexe sur une tête surpuissante d'Almeida vaut à lui seul le détour. Une parade aussi spectaculaire que décisive du portier malinois puisque le score était encore de 0-0. Dix minutes plus tard, son équipe pliait la rencontre en marquant deux buts coup sur coup à l'Antwerp. Sans lui, on ne parlait pas du même match. Trent Sainsbury (Courtrai) : Le défenseur australien de Courtrai s'est définitivement mis les supporters du Stade des Éperons d'or dans la poche en marquant un doublé sur corner dans le derby contre Zulte. De quoi lancer les siens vers une victoire 5-0 qui fera date.Christian Burgess (Union Saint-Gilloise) : Dans les tempêtes, ce sont les grands arbres qui souffrent le plus du vent. Ca n'a pas effrayé Burgess qui a sécurisé la défense de l'Union quand Charleroi a fait rentrer ses cartouches offensives et s'est même permis d'ouvrir le score d'une déviation bien inspirée dans le rectangle adverse. Déjà son quatrième but de la saison. Jesper Daland (Cercle Bruges): Sans faire de bruit, le Norvégien de 22 ans s'impose comme une certitude dans la défense du Cercle. Le jeu agressif proposé par l'équipe de Dominik Thalammer met en lumière son jeu d'anticipation. Son but annulé par le VAR aurait pu être la cerise sur le gâteau, il se contentera d'une place dans le onze de la semaine. Bart Nieuwkoop (Union Saint-Gilloise) : s'il était une carte du Mille Bornes, il serait l'increvable. Toujours occupé à arpenter son flanc droit, même quand l'Union se repliait en deuxième mi-temps, Nieuwkoop se révèle semaine après semaine comme le meilleur transfert du mercato estival saint-gillois. Majeed Ashimeru (Anderlecht) : "Vous ne m'avez pas encore vu à mon vrai niveau" : cette phrase, un nombre incalculable de joueurs l'ont resservie. Force est de constater que depuis son retour en meilleure forme depuis la trêve, Ashimeru a mis tout le monde d'accord. Le Ghanéen apporte ce qui manquait à Anderlecht : du dynamisme et des changements de rythme. Des reproches qui collaient à la peau d'Olsson, aujourd'hui numéro deux dans la hiérarchie. Teddy Teuma (Union Saint-Gilloise) : Au four et au moulin pendant 90 minutes, Teuma a encore trouvé les ressources pour presser la défense carolo dans le temps additionnel avant de décaler Millan pour le 0-3. Annoncés à la recherche de leur second souffle, les Unionistes ont répondu via leur capitaine. Hans Vanaken (FC Bruges) : Plus effacé dans le nouveau plan de jeu d'Alfred Schreuder ces dernières semaines, Vanaken a rappelé à ses détracteurs son registre de jeu complet en ouvrant la marque sur corner à Eupen. Avec le brassard de capitaine au bras. On ne touche pas au patron.Faïz Selemani (Courtrai) : Courtrai n'avait plus gagné depuis son départ à la CAN. Moins en réussite à son retour, il s'est parfaitement relancé face à la plus faible défense du championnat : deux buts et un assist lors de la victoire 5-0. Quand Selemani va, tout va.Hugo Cuypers (FC Malines) : Toujours en mouvement dans le jeu hyperactif de Malines. Son but en est la récompense : il profite de la passe trop courte d'Haroun vers Butez pour ouvrir le score. Son neuvième de la saison. Pas mal pour un attaquant loin de camper dans le rectangle. Taichi Hara (Saint-Trond) : le successeur de Suzuki à la tête de l'attaque de Saint-Trond trouve ses marques petit à petit. A la peine en début de saison, il restait sur 4 buts lors des 7 derniers matchs et a récidivé contre Louvain avec un assist en prime. Hara qui rit.