Selon le Corriere della Sera, Conte a reçu ce courrier anonyme il y a quelques jours. L'Inter a réagi à cette information en annonçant dans un communiqué transmis samedi à l'agence italienne de presse Ansa que la lettre était arrivée au club et n'avait pas été adressée personnellement à son entraîneur. "En relation avec les informations publiées ce jour, l'Inter Milan déclare qu'Antonio Conte n'a pas reçu personnellement de lettres de menaces, et par conséquent qu'il n'est pas allé en personne porter plainte", affirme le club dans son communiqué. "C'est le club qui a reçu une lettre et, selon l'usage dans ce genre de situation, alerté les autorités compétentes". L'ouverture d'une enquête a été ordonnée, et Conte bénéficie d'une protection policière en dehors de son domicile et sur le terrain d'entraînement, annonce de son côté le quotidien sportif italien la Gazzetta Dello Sport. Elisabetta Muscarello, la femme de Conte, a pour sa part écrit sur les réseaux sociaux: "Pour votre information: l'histoire de la balle est un canular!" Conte, 50 ans, a été nommé entraîneur de l'Inter cet été. Le club de Romelu Lukaku est 2e du championnat d'Italie après 12 journées, à un point de la Juventus Turin. (Belga)