"Cette décision, bien que difficile à prendre, est la plus adéquate. Nous n'imaginons pas organiser pour la seconde année consécutive les 24 Heures du Mans sans spectateurs", a expliqué Pierre Fillon, le président de l'Automobile Club de l'Ouest, dans un communiqué. "Il est alors de notre devoir de tout mettre en oeuvre pour atteindre cet objectif indispensable tout en garantissant aux concurrents une visibilité sur l'ensemble de la saison." En 2020, la célèbre course d'endurance française avait déjà été reportée du mois du juin au mois de septembre à cause de la pandémie de coronavirus. (Belga)

"Cette décision, bien que difficile à prendre, est la plus adéquate. Nous n'imaginons pas organiser pour la seconde année consécutive les 24 Heures du Mans sans spectateurs", a expliqué Pierre Fillon, le président de l'Automobile Club de l'Ouest, dans un communiqué. "Il est alors de notre devoir de tout mettre en oeuvre pour atteindre cet objectif indispensable tout en garantissant aux concurrents une visibilité sur l'ensemble de la saison." En 2020, la célèbre course d'endurance française avait déjà été reportée du mois du juin au mois de septembre à cause de la pandémie de coronavirus. (Belga)