Le BinckBank Tour a été déplacé et raccourci en raison de la pandémie de coronavirus. Initialement prévue du 31 août au 6 septembre, l'épreuve se déroulera finalement sur cinq jours, au lieu de sept, du 29 septembre au 3 octobre. "Nous prévoyons un protocole spécifique pour notre course en accord avec les directives des autorités belges et néerlandaises ainsi qu'en accord avec les conseils fournis par l'UCI", a indiqué le directeur de course, Rob Discart. Après avoir déjà dévoilé une partie du parcours, l'organisation a confirmé jeudi que l'épilogue de la 16e édition de la course se trouvera bel et bien au sommet du 'Muur'. Avec 185 km de course au départ d'Ottignies-Louva-la-Neuve, ville départ pour la première fois, les coureurs devront franchir le Bosberg avant de se jouer la victoire et ainsi désigner le successeur de Laurens De Plus, vainqueur final sortant. En 2019, Oliver Naesen avait levé les bras à Grammont, comme Zdenek Stybar (2013), Greg Van Avermaet (2014), Edvald Boasson Hagen (2016), Jasper Stuyven (2017) ou encore Michael Matthews (2018) avant lui. Depuis 2015, ce haut lieu du cyclisme est le théâtre de l'arrivée finale de la course. (Belga)

Le BinckBank Tour a été déplacé et raccourci en raison de la pandémie de coronavirus. Initialement prévue du 31 août au 6 septembre, l'épreuve se déroulera finalement sur cinq jours, au lieu de sept, du 29 septembre au 3 octobre. "Nous prévoyons un protocole spécifique pour notre course en accord avec les directives des autorités belges et néerlandaises ainsi qu'en accord avec les conseils fournis par l'UCI", a indiqué le directeur de course, Rob Discart. Après avoir déjà dévoilé une partie du parcours, l'organisation a confirmé jeudi que l'épilogue de la 16e édition de la course se trouvera bel et bien au sommet du 'Muur'. Avec 185 km de course au départ d'Ottignies-Louva-la-Neuve, ville départ pour la première fois, les coureurs devront franchir le Bosberg avant de se jouer la victoire et ainsi désigner le successeur de Laurens De Plus, vainqueur final sortant. En 2019, Oliver Naesen avait levé les bras à Grammont, comme Zdenek Stybar (2013), Greg Van Avermaet (2014), Edvald Boasson Hagen (2016), Jasper Stuyven (2017) ou encore Michael Matthews (2018) avant lui. Depuis 2015, ce haut lieu du cyclisme est le théâtre de l'arrivée finale de la course. (Belga)