Titmus, 21 ans, est championne olympique de la distance. A Tokyo, elle avait aussi décroché l'or sur 200m libre. Plus tôt dans la semaine, Titmus avait déjà frôlé le record du monde du 200m libre Federica Pellegrini (1:52.98), échouant à 33/100e (1:53.31) après avoir été en avance sur les temps de l'Italienne à mi-parcours. En 2019, lors des Mondiaux de Gwangju, Titmus avait déjà mis un terme à l'hégémonie de Ledecky, alors invaincue sur 400m, 800m et 1.500m depuis 2012. Elle devient à présent la première nageuse à s'emparer d'un record du monde que détenait l'Américaine aux 7 titres olympiques et au 15 titres mondiaux. (Belga)

Titmus, 21 ans, est championne olympique de la distance. A Tokyo, elle avait aussi décroché l'or sur 200m libre. Plus tôt dans la semaine, Titmus avait déjà frôlé le record du monde du 200m libre Federica Pellegrini (1:52.98), échouant à 33/100e (1:53.31) après avoir été en avance sur les temps de l'Italienne à mi-parcours. En 2019, lors des Mondiaux de Gwangju, Titmus avait déjà mis un terme à l'hégémonie de Ledecky, alors invaincue sur 400m, 800m et 1.500m depuis 2012. Elle devient à présent la première nageuse à s'emparer d'un record du monde que détenait l'Américaine aux 7 titres olympiques et au 15 titres mondiaux. (Belga)