En plus du tournoi de Shanghai, le tournoi ATP 500 de Pékin et les tournois ATP 250 de Chengdu et de Zhuhai ont également, tous prévus début octobre, ont également été supprimés du calendrier. Pour pallier ces suppressions, l'ATP a offert une licence pour une année à six tournois 250: San Diego (19-25 septembre), Séoul et Tel-Aviv (26 septembre-2 octobre), Florence et Gijon (10-16 octobre) et Naples (17-23 octobre). Le circuit masculin a également précisé que le tournoi de Nur-Sultan (3-10 octobre) passe de la catégorie ATP 250 à la catégorie ATP 500 avec le statut de tournoi permanent, et remplace celui de Saint-Pétersbourg (Russie). "Les annulations de tournois font désormais partie de notre quotidien, nous souhaitons le meilleur aux tournois affectés et aux spectateurs impactés. En même temps, c'est incroyablement réconfortant de voir le nombre de villes qui sont prêtes à accueillir des tournois", a indiqué le patron de l'ATP, l'ancien joueur Andrea Gaudenzi. (Belga)

En plus du tournoi de Shanghai, le tournoi ATP 500 de Pékin et les tournois ATP 250 de Chengdu et de Zhuhai ont également, tous prévus début octobre, ont également été supprimés du calendrier. Pour pallier ces suppressions, l'ATP a offert une licence pour une année à six tournois 250: San Diego (19-25 septembre), Séoul et Tel-Aviv (26 septembre-2 octobre), Florence et Gijon (10-16 octobre) et Naples (17-23 octobre). Le circuit masculin a également précisé que le tournoi de Nur-Sultan (3-10 octobre) passe de la catégorie ATP 250 à la catégorie ATP 500 avec le statut de tournoi permanent, et remplace celui de Saint-Pétersbourg (Russie). "Les annulations de tournois font désormais partie de notre quotidien, nous souhaitons le meilleur aux tournois affectés et aux spectateurs impactés. En même temps, c'est incroyablement réconfortant de voir le nombre de villes qui sont prêtes à accueillir des tournois", a indiqué le patron de l'ATP, l'ancien joueur Andrea Gaudenzi. (Belga)