Les quatre pays organisateurs sont qualifiés d'office. Huit autres équipes ont reçu leur ticket sur base du classement final du dernier Euro, organisé en 2017 en Pologne et remporté par la Russie. Les 12 participants restants sont issus des qualifications. Les 24 équipes seront réparties en quatre groupes de six. La France accueillera le groupe A, la Belgique le B, la Slovénie le C et les Pays-Bas le D. Les 20 participants restants ont été divisés en cinq pots sur base du ranking européen du 4 septembre 2017. La Belgique sait qu'elle aura à un adversaire de prestige puisque le pot 1 comprend la Russie tenante du titre, la Serbie, qui avait privé les Red Dragons du bronze en 2017, la Pologne de Vital Heynen, double championne du monde en titre, et l'Italie, vice-championne olympique. L'Allemagne, vice-championne d'Europe, figure dans le pot 2. La fédération européenne (CEV) a précisé que les finalistes de la dernière édition ne peuvent pas se retrouver dans le même groupe. Allemands et Russes ne se rencontreront donc pas au premier tour. Les quatre premiers de chaque groupe se qualifieront pour le deuxième tour. Le groupe de la Belgique, le B, croisera avec celui des Pays-Bas, le D. En cas de qualification, les pays hôtes, qui ne peuvent pas se rencontrer en huitième de finale, continueront à jouer à domicile en huitième de finale et en quarts de finale. Les demi-finales se joueront à Ljubljana et à Paris. S'ils se hissent dans le dernier carré, les Red Dragons se rendront dans l'Hexagone. La salle de Paris-Bercy sera également le théâtre du match pour le bronze et de la grande finale. Le tournoi se jouera du 12 au 29 septembre. La Belgique disputera ses deux premiers matchs au Palais 12, où 10.000 supporters sont attendus, et les trois suivants à la Lotto Arena d'Anvers (5.000 places). Les matchs à élimination directe auront lieu au Sportpaleis (13.000 places). Les Red Dragons, désormais dirigés par Brecht Van Kerckhove, tenteront de rééditer leur excellent parcours de 2017, lorsqu'ils avaient atteint le dernier carré pour la première fois de leur histoire. La Belgique avait déjà accueilli l'Euro en 1987. Les matchs s'étaient déroulés à Gand. L'URSS y avait décroché un 9e titre consécutif. (Belga)

Les quatre pays organisateurs sont qualifiés d'office. Huit autres équipes ont reçu leur ticket sur base du classement final du dernier Euro, organisé en 2017 en Pologne et remporté par la Russie. Les 12 participants restants sont issus des qualifications. Les 24 équipes seront réparties en quatre groupes de six. La France accueillera le groupe A, la Belgique le B, la Slovénie le C et les Pays-Bas le D. Les 20 participants restants ont été divisés en cinq pots sur base du ranking européen du 4 septembre 2017. La Belgique sait qu'elle aura à un adversaire de prestige puisque le pot 1 comprend la Russie tenante du titre, la Serbie, qui avait privé les Red Dragons du bronze en 2017, la Pologne de Vital Heynen, double championne du monde en titre, et l'Italie, vice-championne olympique. L'Allemagne, vice-championne d'Europe, figure dans le pot 2. La fédération européenne (CEV) a précisé que les finalistes de la dernière édition ne peuvent pas se retrouver dans le même groupe. Allemands et Russes ne se rencontreront donc pas au premier tour. Les quatre premiers de chaque groupe se qualifieront pour le deuxième tour. Le groupe de la Belgique, le B, croisera avec celui des Pays-Bas, le D. En cas de qualification, les pays hôtes, qui ne peuvent pas se rencontrer en huitième de finale, continueront à jouer à domicile en huitième de finale et en quarts de finale. Les demi-finales se joueront à Ljubljana et à Paris. S'ils se hissent dans le dernier carré, les Red Dragons se rendront dans l'Hexagone. La salle de Paris-Bercy sera également le théâtre du match pour le bronze et de la grande finale. Le tournoi se jouera du 12 au 29 septembre. La Belgique disputera ses deux premiers matchs au Palais 12, où 10.000 supporters sont attendus, et les trois suivants à la Lotto Arena d'Anvers (5.000 places). Les matchs à élimination directe auront lieu au Sportpaleis (13.000 places). Les Red Dragons, désormais dirigés par Brecht Van Kerckhove, tenteront de rééditer leur excellent parcours de 2017, lorsqu'ils avaient atteint le dernier carré pour la première fois de leur histoire. La Belgique avait déjà accueilli l'Euro en 1987. Les matchs s'étaient déroulés à Gand. L'URSS y avait décroché un 9e titre consécutif. (Belga)