Avec ce montant, correspondant à la clause libératoire (120 millions d'euros) plus le paiement de frais financiers permettant à l'Atlético d'étaler le versement, la pépite du Benfica pulvérise plusieurs records: celui du plus gros achat de l'Atlético, devant Thomas Lemar (72 millions d'euros en 2018), comme celui de la meilleure vente de l'histoire du football portugais. L'Atlético n'a pas confirmé ce montant, se contentant de diffuser une vidéo montrant Joao Felix dans les couloirs du musée madrilène du Prado, avec ce commentaire final: "Bienvenue Joao Felix - Un talent pur". "Le joueur portugais, âgé de 19 ans, signe pour les sept prochaines saisons", a ensuite ajouté le club madrilène dans un communiqué. Si la somme de 126 millions d'euros est loin du record mondial (222 M EUR pour Neymar en 2017), Joao Felix se classe dans le top 5 des transferts les plus onéreux... où devrait figurer prochainement Antoine Griezmann, qui doit activer prochainement sa clause de départ (120 M EUR) pour rejoindre le FC Barcelone, selon Miguel Angel Gil Marin, directeur général de l'Atlético. Felix devient aussi le joueur portugais le plus cher de l'histoire car sa transaction dépasse les 105 millions d'euros dépensés par la Juventus Turin pour s'offrir Cristiano Ronaldo. Après ses débuts avec l'équipe première du Benfica il y a un an, l'attaquant a signé 20 buts et 11 passes décisives en 43 matchs cette saison, aidant son club à remporter le titre de champion national. Son triplé face à l'Eintracht Francfort en quarts de finale aller d'Europa League reste pour l'heure son seul fait d'armes sur la scène internationale, d'autant que le Benfica a ensuite été éliminé à l'issue du match retour (4-2, 0-2). Début juin, Joao Felix a même fait ses grands débuts avec la sélection portugaise, accompagnant Cristiano Ronaldo à la pointe de l'attaque contre la Suisse (3-1), lors de la phase finale de Ligue des Nations remportée à domicile. . (Belga)