Le désormais ancien joueur NBA, président de l'ASVEL, réussit aussi le doublé après le titre, le premier de son histoire, des filles de Lyon ASVEL, avec Julie Allemand, fin mai. C'est la première fois depuis 1963 (avec Paris Université Club) qu'un même club est champion de France tant chez les messieurs que chez les dames. Particularité aussi, les deux entités disputeront l'Euroleague la saison prochaine. Les hommes ont obtenu une invitation pour les cinq prochaines années, alors que le titre de champion ouvre les portes de l'Euroligue féminine pour Lyon ASVEL et la meneuse liégeoise qui va entamer l'Euro jeudi avec les Belgian Cats en Serbie. Seul Fenerbahce, le club turc, peut se targuer de voir ses deux équipes disputer l'Euroligue. Ce doublé intervient quelques jours après l'officialisation d'un partenariat entre l'Olympique Lyonnais, le club de football de Jean-Michel Aulas, et l'ASVEL de Tony Parker. L'OL rentre ainsi dans le capital de l'ASVEL à hauteur de 25% et 3,4 millions euros (10% chez les filles et 300.000 euros), en échange, outre ce qui concerne les accords commerciaux, Tony Parker ouvre la voie pour le Groupe OL de ses contacts aux Etats-Unis (où Jean-Michel Aulas envisagerait la création d'une franchise féminine de football) et surtout la Chine. A moyen terme, le projet d'une salle multisports à côté du Groupama Stadium de Lyon, qualifié pour la Ligue des Champions, devrait se concrétiser pour la saison 2023-2024. L'Académie de Tony Parker sur Lyon ouvrira également ses portes en septembre. (Belga)