En début de journée, Espagnols et Français, battus lors de la journée d'ouverture, devaient s'imposer pour prendre une option sur la troisième place, qualificative pour les barrages croisés afin d'accéder aux quarts. La partie s'est ponctuée sur le score d'un but partout. Les Français ont ouvert le score via Timothée Clément (6e), inscrivant le premier but tricolore en Coupe du monde depuis 28 ans. Dominatrice dans le second acte, l'Espagne a égalisé grâce à Alvaro Iglesias (48e) mais aurait pu tout perdre dans les dernières minutes. En effet, Tom Genestet a raté la conversion d'un stroke, voyant son envoi arrêté par Quico Cortes, dernier rempart espagnol passé par le Daring. L'Argentine est en tête du groupe avec 6 points et devance les 'Blacksticks' (3 pts), Espagnols et Français (1 pt). Le premier de chacun des quatre groupes se qualifie directement pour les quarts de finale, les deux suivants pour les barrages. La suite du tournoi se déroule par élimination directe jusqu'en finale. (Belga)

En début de journée, Espagnols et Français, battus lors de la journée d'ouverture, devaient s'imposer pour prendre une option sur la troisième place, qualificative pour les barrages croisés afin d'accéder aux quarts. La partie s'est ponctuée sur le score d'un but partout. Les Français ont ouvert le score via Timothée Clément (6e), inscrivant le premier but tricolore en Coupe du monde depuis 28 ans. Dominatrice dans le second acte, l'Espagne a égalisé grâce à Alvaro Iglesias (48e) mais aurait pu tout perdre dans les dernières minutes. En effet, Tom Genestet a raté la conversion d'un stroke, voyant son envoi arrêté par Quico Cortes, dernier rempart espagnol passé par le Daring. L'Argentine est en tête du groupe avec 6 points et devance les 'Blacksticks' (3 pts), Espagnols et Français (1 pt). Le premier de chacun des quatre groupes se qualifie directement pour les quarts de finale, les deux suivants pour les barrages. La suite du tournoi se déroule par élimination directe jusqu'en finale. (Belga)