La finale, disputée par seize b-boys et b-girls a été remportée côté fille par la Russe Kastet, côté garçon par le Japonais Shigekix. La b-girl Madmax qui s'est illustrée avec l'argent, avait récemment remporté la prestigieuse Red Bull BC One E-battle. "Je peux pleurer de bonheur! C'était une si belle expérience! Je n'aurais jamais pensé que je finirais ici", a-t-elle commenté. "D'abord vainqueur de la Red Bull BC One E-Battle et maintenant runner-up dans la finale mondiale... Je suis incroyablement fière de moi! (...) L'année prochaine, je reviendrai et je remporterai ce titre mondial", promet-elle. Le breakdance sera pour la première fois une discipline disputée aux Jeux olympiques de 2024. (Belga)

La finale, disputée par seize b-boys et b-girls a été remportée côté fille par la Russe Kastet, côté garçon par le Japonais Shigekix. La b-girl Madmax qui s'est illustrée avec l'argent, avait récemment remporté la prestigieuse Red Bull BC One E-battle. "Je peux pleurer de bonheur! C'était une si belle expérience! Je n'aurais jamais pensé que je finirais ici", a-t-elle commenté. "D'abord vainqueur de la Red Bull BC One E-Battle et maintenant runner-up dans la finale mondiale... Je suis incroyablement fière de moi! (...) L'année prochaine, je reviendrai et je remporterai ce titre mondial", promet-elle. Le breakdance sera pour la première fois une discipline disputée aux Jeux olympiques de 2024. (Belga)