Tout d'abord, les commissions centrales des arbitres (CCA) seront remplacées par un nouvel organisme nommé le Referee Office. Celui-ci aura pour but de gérer les arbitres belges en rapport direct avec la fédération sportive. Cette nouvelle structure sera chargée de la désignation, de l'observation et de l'évaluation des arbitres. Ce sont des professionnels engagés à plein temps qui se chargeront de ces tâches. Auparavant, ce n'était pas le cas.

De plus, trois nouvelles fonctions verront le jour: un coordinateur francophone, un autre néerlandophone et un manager "Elite et Talent Referee". Cette dernière fonction sera assurée par l'ancien arbitre international Franck De Bleeckere.

Cette professionnalisation fait suite à la réforme de l'arbitrage confiée en 2013 à un groupe de travail. Ce groupe a défini les points importants à réformer et les principales tendances à apporter à notre arbitrage.

C'est en tout cas un pas de plus vers une professionnalisation de la fonction d'arbitre. Dans des pays comme la France, l'Angleterre, le Mexique, l'Argentine et le Brésil, les arbitres sont directement sous contrat avec la fédération et sont professionnels.

Tout d'abord, les commissions centrales des arbitres (CCA) seront remplacées par un nouvel organisme nommé le Referee Office. Celui-ci aura pour but de gérer les arbitres belges en rapport direct avec la fédération sportive. Cette nouvelle structure sera chargée de la désignation, de l'observation et de l'évaluation des arbitres. Ce sont des professionnels engagés à plein temps qui se chargeront de ces tâches. Auparavant, ce n'était pas le cas.De plus, trois nouvelles fonctions verront le jour: un coordinateur francophone, un autre néerlandophone et un manager "Elite et Talent Referee". Cette dernière fonction sera assurée par l'ancien arbitre international Franck De Bleeckere.Cette professionnalisation fait suite à la réforme de l'arbitrage confiée en 2013 à un groupe de travail. Ce groupe a défini les points importants à réformer et les principales tendances à apporter à notre arbitrage.C'est en tout cas un pas de plus vers une professionnalisation de la fonction d'arbitre. Dans des pays comme la France, l'Angleterre, le Mexique, l'Argentine et le Brésil, les arbitres sont directement sous contrat avec la fédération et sont professionnels.