L'appel du Standard par rapport au but annulé en toute fin de rencontre face au Cercle Bruges a été jugé "recevable mais non fondé" par le Conseil disciplinaire de l'Union belge de football (URBSFA). L'Union belge l'a annoncé vendredi.

Le 5 février, le Standard et le Cercle avaient partagé 1-1. Dans les derniers instants de la partie, l'arbitre de la partie M. Lawrence Visser a annulé un but de la tête de Moussa Sissako, après intervention du VAR, pour un hors-jeu millimétrique.

Le lendemain, le Standard avait annoncé son intention de porter réclamation pour ce match. Le Département arbitrage de l'Union belge avait par la suite jugé que Sissako n'était par hors-jeu. "Le Règlement Fédéral prévoit clairement les conséquences de toute décision erronée de l'arbitre et stipule que dans le cas de décisions portant sur des faits en relation avec le jeu, comme dans le cas présent (but marqué / hors-jeu), aucun ajustement du résultat d'un match n'est possible car il n'y a pas de possibilité de recours (Art. B6.120 du Règlement Fédéral)", indique le Conseil disciplinaire dans son verdict.

Selon le Conseil disciplinaire, le Standard "ne peut être suivi lorsque le club fait valoir que, sur la base du protocole VAR, le VAR n'aurait pas le droit d'intervenir s'il estime qu'il y a un hors-jeu alors que l'arbitre ne l'avait pas remarqué." Dans le cas de la décision de l'arbitre Visser, il s'agit d'une "décision (erronée) concernant un fait du jeu", qui n'est pas susceptible de recours, et pas d'une "erreur dans l'application des Lois du Jeu", qui est, elle, susceptible de recours.

Le Conseil disciplinaire souligne également que "le point de vue du Standard selon lequel un recours pourrait être exercé contre une intervention du VAR qui s'avérerait ultérieurement erronée, rendrait impossible tout déroulement normal d'une compétition de football professionnel. En conséquence, les résultats des matchs pourraient être contestés sur une base quasi-hebdomadaire et le championnat et son classement ne pourraient plus être pris au sérieux."

L'appel du Standard par rapport au but annulé en toute fin de rencontre face au Cercle Bruges a été jugé "recevable mais non fondé" par le Conseil disciplinaire de l'Union belge de football (URBSFA). L'Union belge l'a annoncé vendredi. Le 5 février, le Standard et le Cercle avaient partagé 1-1. Dans les derniers instants de la partie, l'arbitre de la partie M. Lawrence Visser a annulé un but de la tête de Moussa Sissako, après intervention du VAR, pour un hors-jeu millimétrique. Le lendemain, le Standard avait annoncé son intention de porter réclamation pour ce match. Le Département arbitrage de l'Union belge avait par la suite jugé que Sissako n'était par hors-jeu. "Le Règlement Fédéral prévoit clairement les conséquences de toute décision erronée de l'arbitre et stipule que dans le cas de décisions portant sur des faits en relation avec le jeu, comme dans le cas présent (but marqué / hors-jeu), aucun ajustement du résultat d'un match n'est possible car il n'y a pas de possibilité de recours (Art. B6.120 du Règlement Fédéral)", indique le Conseil disciplinaire dans son verdict. Selon le Conseil disciplinaire, le Standard "ne peut être suivi lorsque le club fait valoir que, sur la base du protocole VAR, le VAR n'aurait pas le droit d'intervenir s'il estime qu'il y a un hors-jeu alors que l'arbitre ne l'avait pas remarqué." Dans le cas de la décision de l'arbitre Visser, il s'agit d'une "décision (erronée) concernant un fait du jeu", qui n'est pas susceptible de recours, et pas d'une "erreur dans l'application des Lois du Jeu", qui est, elle, susceptible de recours. Le Conseil disciplinaire souligne également que "le point de vue du Standard selon lequel un recours pourrait être exercé contre une intervention du VAR qui s'avérerait ultérieurement erronée, rendrait impossible tout déroulement normal d'une compétition de football professionnel. En conséquence, les résultats des matchs pourraient être contestés sur une base quasi-hebdomadaire et le championnat et son classement ne pourraient plus être pris au sérieux."