L'entraîneur du Standard de Liège Michel Preud'homme, qui fêtait sa 150ème sur le banc liégeois, faisait des choix forts en début de rencontre en titularisant Emond et Lestienne en lieu et place de Carcela et M'Poku, qui se placaient sur le banc. Dans le camp adverse, Laszlo Boloni récupérait son milieu de terrain Haroun, suspendu le week-end dernier face au Club de Bruges.

Le Standard était la première équipe à se mettre en évidence via un tir de Marin (20e). L'Antwerp réagissait par l'intermédiaire de Refaelov (28e) et Lamkel Ze (29e). Les Anversois héritaient d'un penalty peu de temps après la demi-heure de jeu pour un tirage de maillot de Kosanovic sur Baby. Mbokani ne se faisait pas prier pour ouvrir le score (33e). Les Liégeois avaient l'occasion de revenir au score à trois minutes du repos mais Djenepo, isolé au point de penalty par Fai, manquait sa reprise. Ce n'était que partie remise puisque Vanheusden faisait preuve de plus de réalisme dans les ultimes secondes de la première période (45e+4).

Les troupes de Michel Preud'homme reprenaient la deuxième période de la meilleure des manières en héritant d'un penalty pour une faute de Arslanagic sur Emond. L'attaquant liégeois prenait ses responsabilités mais, après avoir buté sur Bolat, il placait son tir au-dessus du but vide (52e). L'Antwerp profitait de l'aubaine et, à l'heure de jeu, reprenait à nouveau les commandes grâce à une frappe sèche dans le rectangle de Lamkel Ze (60e).

À un quart d'heure du terme, la rencontre était interrompue dix minutes suite à des jets de gobelets de la part des supporters anversois sur le terrain. Cela n'empechait pas les locaux de s'imposer malgré l'exclusion dans le temps additionnel de Lamkel Ze (90e+2).