Surprise, l'Antwerp a remporté la Coupe de Belgique. Qu'est-ce que cela signifie pour le club ?

Cela va leur apporter un incroyable coup de boost. Mais aussi rehausser les attentes. Ivan Leko a parfaitement maîtrisé sa tactique dans ce match privé de spectateurs. C'est frappant de voir à quel point le Croate est passionné le long de sa ligne, d'où il ne cesse de coacher ses hommes. C'est à se demander si ses joueurs entendent tout cela.

Après une préparation difficile, Leko a placé l'Antwerp sur la carte. Il s'agit maintenant de confirmer ces belles dispositions. Et de garder tout le monde en alerte. Prenez Didier Lamkel Zé, par exemple. Le Camerounais est un joueur doué, mais jamais à l'abri d'une incartade. Les gens ne changent pas, et c'est une illusion de croire qu'il deviendra un jour est un vrai professionnel. C'est tout un art d'intégrer quelqu'un.

Mise à part cela, l'Antwerp rentre dans une nouvelle dimension, avec une structure professionnelle, un stade rénové, une belle académie pour les jeunes et une équipe dotée d'un gros potentiel. Sans oublier un public fanatique, quoique parfois très critique. L'Antwerp peut être un soulagement pour tout le foot belge.

Une défaite dure à encaisser pour Bruges. Et inquiétante ?

Quand Liverpool est devenu champion, Jürgen Klopp a expliqué qu'un club qui pense être au sommet est déjà en train d'en redescendre. Il voulait dire par là que tout le monde devait garder les pieds sur terre. Sous-estimer l'adversaire n'est pas arrivé au Club Bruges, mais les Blauw en Zwart n'ont reçu que des éloges ces derniers temps. La façon dont le Club a dominé la compétition avant le corona, la façon dont l'équipe a été bâtie, le complexe d'entraînement d'excellente qualité, il existe de nombreux aspects sur lesquels le champion en titre est loin devant la concurrence. Et on ne cesse de le souligner.

Est-ce qu'inconsciemment, le onze y a trop pensé ? On imaginait que cette finale serait une formalité pour le Club. Attention au péché d'orgueil ! Dans tous les cas, la copie rendue en première période était indigne du statut brugeois. On est curieux de voir comment l'équipe aura récupéré ce samedi face à Charleroi. Certains joueurs sont probablement trop sûrs de leur place, en partie parce que les arrivées plus récentes n'ont pas renforcé la concurrence. Mais Philippe Clement va sans aucun doute apporter les corrections qu'il jugera nécessaires.

Quelle conclusion tirer de la saga Waasland-Beveren ?

C'est ahurissant que la formule du championnat ait été arrêtée à moins d'une semaine de la reprise.

On en a même parlé dans les médias internationaux. Partout régnait une certaine incrédulité. Il faut avouer que c'est en effet bien honteux. Je pense que ces messieurs de la Pro League devraient désormais se faire discrets, les gens en ont assez. Maintenant, jouons un peu au football.

Surprise, l'Antwerp a remporté la Coupe de Belgique. Qu'est-ce que cela signifie pour le club ?Cela va leur apporter un incroyable coup de boost. Mais aussi rehausser les attentes. Ivan Leko a parfaitement maîtrisé sa tactique dans ce match privé de spectateurs. C'est frappant de voir à quel point le Croate est passionné le long de sa ligne, d'où il ne cesse de coacher ses hommes. C'est à se demander si ses joueurs entendent tout cela.Après une préparation difficile, Leko a placé l'Antwerp sur la carte. Il s'agit maintenant de confirmer ces belles dispositions. Et de garder tout le monde en alerte. Prenez Didier Lamkel Zé, par exemple. Le Camerounais est un joueur doué, mais jamais à l'abri d'une incartade. Les gens ne changent pas, et c'est une illusion de croire qu'il deviendra un jour est un vrai professionnel. C'est tout un art d'intégrer quelqu'un. Mise à part cela, l'Antwerp rentre dans une nouvelle dimension, avec une structure professionnelle, un stade rénové, une belle académie pour les jeunes et une équipe dotée d'un gros potentiel. Sans oublier un public fanatique, quoique parfois très critique. L'Antwerp peut être un soulagement pour tout le foot belge.Quand Liverpool est devenu champion, Jürgen Klopp a expliqué qu'un club qui pense être au sommet est déjà en train d'en redescendre. Il voulait dire par là que tout le monde devait garder les pieds sur terre. Sous-estimer l'adversaire n'est pas arrivé au Club Bruges, mais les Blauw en Zwart n'ont reçu que des éloges ces derniers temps. La façon dont le Club a dominé la compétition avant le corona, la façon dont l'équipe a été bâtie, le complexe d'entraînement d'excellente qualité, il existe de nombreux aspects sur lesquels le champion en titre est loin devant la concurrence. Et on ne cesse de le souligner.Est-ce qu'inconsciemment, le onze y a trop pensé ? On imaginait que cette finale serait une formalité pour le Club. Attention au péché d'orgueil ! Dans tous les cas, la copie rendue en première période était indigne du statut brugeois. On est curieux de voir comment l'équipe aura récupéré ce samedi face à Charleroi. Certains joueurs sont probablement trop sûrs de leur place, en partie parce que les arrivées plus récentes n'ont pas renforcé la concurrence. Mais Philippe Clement va sans aucun doute apporter les corrections qu'il jugera nécessaires.C'est ahurissant que la formule du championnat ait été arrêtée à moins d'une semaine de la reprise.On en a même parlé dans les médias internationaux. Partout régnait une certaine incrédulité. Il faut avouer que c'est en effet bien honteux. Je pense que ces messieurs de la Pro League devraient désormais se faire discrets, les gens en ont assez. Maintenant, jouons un peu au football.