Ecarté par Ivan Leko, l'ancien entraîneur anversois, Lamkel Zé était arrivé à l'entraînement lundi dernier avec un maillot du RSC Anderlecht avant de publier une photo sur les réseaux sociaux où il demandait son départ. Ces événements ont provoqué la colère des supporters du 'Great Old' qui sont venus perturber l'entraînement des Espoirs, avec qui Lamkel Zé s'entraînait, pour s'entretenir avec le Camerounais. Ce dernier a repris les entraînements avec le noyau A ce lundi et l'Antwerp a tenu à clarifier la situation. "Nous comprenons l'insatisfaction qui existe quant au fait que Didier Lamkel Zé s'est entraîné avec l'équipe A. Nous comprenons le mécontentement, car nous pensons aussi que le comportement du joueur est inexcusable", a précisé le matricule 1 dans son communiqué. "Le joueur s'est excusé auprès du groupe et n'est plus autorisé à être actif sur les réseaux sociaux." "Le fait que Didier s'entraîne ne garantit pas qu'il jouera des matches avec l'équipe première. Il devra mériter sa chance avec notre nouveau staff. Et par "chance", nous entendons la toute dernière chance", a ajouté le RAFC. Si le club comprend la frustration de ses supporters, il ne cautionne pas pour autant les récents événements. "En tant que club, nous comprenons les émotions des supporters. Ces émotions sont aussi sincères qu'elles sont justifiées", peut-on encore lire dans le communiqué. "Ce que nous ne comprenons pas, c'est que les entraînements des équipes première et U21 sont perturbés." "Que le jour même où notre club fête son propre Soulier d'or, 40 supporters masqués perturbent un entraînement, sur un terrain où s'entraînent également nos U9, ne peut compter sur aucune compréhension. C'est mauvais pour l'image et le fonctionnement de notre club et cela affecte les joueurs et les membres du staff qui n'ont rien à voir avec le comportement d'un seul joueur." (Belga)

Ecarté par Ivan Leko, l'ancien entraîneur anversois, Lamkel Zé était arrivé à l'entraînement lundi dernier avec un maillot du RSC Anderlecht avant de publier une photo sur les réseaux sociaux où il demandait son départ. Ces événements ont provoqué la colère des supporters du 'Great Old' qui sont venus perturber l'entraînement des Espoirs, avec qui Lamkel Zé s'entraînait, pour s'entretenir avec le Camerounais. Ce dernier a repris les entraînements avec le noyau A ce lundi et l'Antwerp a tenu à clarifier la situation. "Nous comprenons l'insatisfaction qui existe quant au fait que Didier Lamkel Zé s'est entraîné avec l'équipe A. Nous comprenons le mécontentement, car nous pensons aussi que le comportement du joueur est inexcusable", a précisé le matricule 1 dans son communiqué. "Le joueur s'est excusé auprès du groupe et n'est plus autorisé à être actif sur les réseaux sociaux." "Le fait que Didier s'entraîne ne garantit pas qu'il jouera des matches avec l'équipe première. Il devra mériter sa chance avec notre nouveau staff. Et par "chance", nous entendons la toute dernière chance", a ajouté le RAFC. Si le club comprend la frustration de ses supporters, il ne cautionne pas pour autant les récents événements. "En tant que club, nous comprenons les émotions des supporters. Ces émotions sont aussi sincères qu'elles sont justifiées", peut-on encore lire dans le communiqué. "Ce que nous ne comprenons pas, c'est que les entraînements des équipes première et U21 sont perturbés." "Que le jour même où notre club fête son propre Soulier d'or, 40 supporters masqués perturbent un entraînement, sur un terrain où s'entraînent également nos U9, ne peut compter sur aucune compréhension. C'est mauvais pour l'image et le fonctionnement de notre club et cela affecte les joueurs et les membres du staff qui n'ont rien à voir avec le comportement d'un seul joueur." (Belga)