Il manquait en effet quelques documents essentiels dans le dossier de l'Antwerp, en particulier ceux relatifs à l'origine des fonds qui ont permis de remettre le club à niveau sur le plan financier. On ne peut dès lors considérer que le prêt qui a été consenti (par Paul Gheysens, le patron de Ghelamco, à Goala, la société de l'homme fort du club Patrick Decuyper, ndlr) garantit totalement la continuité", est-il précisé dans le rapport de la commission. Il est également fait mention de dettes dont le plan de remboursement manque de clarté. L'origine des fonds du club n'apparaît pas avec suffisamment de précision et de preuves dans les documents remis. L'Antwerp qui avait déjà reçu un avis négatif de la commission la semaine passée ne s'attendait pas à être recalé une deuxième fois. La dette de six millions envers son ancien président Eddy Wauters n'alourdit actuellement pas le dossier. Le club a été condamné à rembourser la somme par un tribunal de Bruxelles. L'Antwerp est ainsi, pour le moment en tout cas, relégué en D1 amateur, tandis que Roulers, finaliste de la Proximus League (1B), qui a obtenu la licence, devient au moins provisoirement le promu en D1A. Westerlo se maintiendra si Mouscron n'obtient pas la licence. Le White Star et Sprimont n'ont pour leur part pas obtenu la licence pour la D1 amateur, précise également le communiqué de l'Union Belge. (Belga)

Il manquait en effet quelques documents essentiels dans le dossier de l'Antwerp, en particulier ceux relatifs à l'origine des fonds qui ont permis de remettre le club à niveau sur le plan financier. On ne peut dès lors considérer que le prêt qui a été consenti (par Paul Gheysens, le patron de Ghelamco, à Goala, la société de l'homme fort du club Patrick Decuyper, ndlr) garantit totalement la continuité", est-il précisé dans le rapport de la commission. Il est également fait mention de dettes dont le plan de remboursement manque de clarté. L'origine des fonds du club n'apparaît pas avec suffisamment de précision et de preuves dans les documents remis. L'Antwerp qui avait déjà reçu un avis négatif de la commission la semaine passée ne s'attendait pas à être recalé une deuxième fois. La dette de six millions envers son ancien président Eddy Wauters n'alourdit actuellement pas le dossier. Le club a été condamné à rembourser la somme par un tribunal de Bruxelles. L'Antwerp est ainsi, pour le moment en tout cas, relégué en D1 amateur, tandis que Roulers, finaliste de la Proximus League (1B), qui a obtenu la licence, devient au moins provisoirement le promu en D1A. Westerlo se maintiendra si Mouscron n'obtient pas la licence. Le White Star et Sprimont n'ont pour leur part pas obtenu la licence pour la D1 amateur, précise également le communiqué de l'Union Belge. (Belga)