Obligé de titulariser Jens Teunckens dans le but à la place de Sinan Bolat blessé, Laszlo Boloni est allé plus loin. Le coach de l'Antwerp a laissé au repos Geoffry Hairemans, Faris Haroun, Ivo Rodrigues, Dylan Batubinsika et Simen Juklerod au profit de Ritchie De Laet, Martin Hongla, Didier Lamkel Zé, Amara Baby et Robbe Quirynen. Cette équipe expérimentale n'a pas tardé à prendre les Canaris à la gorge. Ce forcing a rapidement porté ses fruits: lancé par Dieumerci Mbokani, Refaelov a surmonté Daniel Schmidt d'une pichenette (10e, 1-0). Le gardien trudonnaire a eu plus de chance quand Mbokani, profitant d'une perte de balle d'Alexandre De Bruyn, a frappé juste à côté (16e). Teuckens a également dû effectuer quelques interventions mais il n'avait pas vraiment de raison de trembler même sur la tentative de Wolke Janssens qu'il a sorti d'un plat du pied(42e).

A la reprise, les Anversois ont insisté et ils auraient pu doubler l'écart si Abdoulaye Seck ne s'était pas montré personnel (50e) ou Lamkel Zé avait soigné sa passe vers Mbokani (53e). L'attaquant congolais n'a toutefois pas dû attendre longtemps pour marquer son cinquième but de la saison sur penalty (55e, 2-0). Euphoriques depuis leur qualification pour les barrages de l'Europa League, les Anversois ont encore multiplié les actions dangereuses mais Refaelov a tiré à côté (59e) et Mbokani a perdu un duel avec Schmidt (66e). La situation était critique pour les Canaris et malgré l'exclusion de Yohan Boli pour deux cartes jaunes (79e), ils n'ont plus pris de but.