En raison de la situation sanitaire, la traditionnelle Flanders Swimming Cup a changé de formule, devenant Flanders Qualification Meet, avec les Jeux Olympiques de Tokyo (23 juillet-8 août) et l'Euro de Budapest (17-23 mai) dans le viseur. Actuellement, deux nageurs belges ont réussi un temps de qualification pour les Jeux Olympiques de Tokyo: Fanny Lecluyse (200m brasse) et Louis Croenen (200m papillon). Pieter Timmers, vice-champion olympique du 100m libre à Rio de Janeiro en 2016, avait également réussi un chrono qualificatif, mais il a pris sa retraite sportive en novembre dernier, ne souhaitant pas prolonger jusqu'aux Jeux, reportés d'un an. Lecluyse et Croenen ont également réussi les minima pour l'Euro de Budapest, la première sur les trois distances de la brasse (50m, 100m et 200m) ainsi que sur 200m quatre nages, le second sur 100m et 200m papillon ainsi que sur 200m libre. Dix autres Belges détiennent pour l'instant un chrono qualificatif en vue de Budapest: Valentine Dumont (100m, 200m et 400m libre), Lotte Goris (400m libre), Fleur Vermeiren (50m brasse), Kimberly Buys (50m et 100m papillon), Joséphine Dumont (200m brasse) et Roos Vanotterdijk (50m et 100m papillon) chez les dames, Sébastien De Meulemeester (100m et 200m libre), Jasper Aerents (100m libre), Alexandre Marcourt (200m libre) et Thomas Thijs (200m libre) chez les messieurs. Le relais 4x200m libre féminin a également signé un temps de qualification. Après une épreuve à Rotterdam en décembre, ce Flanders Qualification Meet représentera la deuxième compétition à laquelle participeront la plupart des nageurs depuis le début de la crise sanitaire. "Nous sortons d'une grosse période d'entraînement", a prévenu Ronald Gaastra, responsable des élites auprès de la Fédération flamande (Zwemfed). L'entraîneur et ses nageurs visent plutôt un pic de forme en avril-mai, pour les championnats de Belgique (2-4 avril), la Swimming Cup à Eindhoven (9-11 avril) et donc l'Euro. Grosse période d'entraînement aussi pour les nageurs de l'aile francophone (FFBN), la Namuroise Valentine Dumont fera d'ailleurs l'impasse sur la Flanders Qualification Meet pour cette raison. Le plateau sera relevé par la présence de certains nageurs néerlandais, notamment Ranomi Kromowidjojo et Feemke Heemskerk, et allemands, comme Marco Koch. (Belga)

En raison de la situation sanitaire, la traditionnelle Flanders Swimming Cup a changé de formule, devenant Flanders Qualification Meet, avec les Jeux Olympiques de Tokyo (23 juillet-8 août) et l'Euro de Budapest (17-23 mai) dans le viseur. Actuellement, deux nageurs belges ont réussi un temps de qualification pour les Jeux Olympiques de Tokyo: Fanny Lecluyse (200m brasse) et Louis Croenen (200m papillon). Pieter Timmers, vice-champion olympique du 100m libre à Rio de Janeiro en 2016, avait également réussi un chrono qualificatif, mais il a pris sa retraite sportive en novembre dernier, ne souhaitant pas prolonger jusqu'aux Jeux, reportés d'un an. Lecluyse et Croenen ont également réussi les minima pour l'Euro de Budapest, la première sur les trois distances de la brasse (50m, 100m et 200m) ainsi que sur 200m quatre nages, le second sur 100m et 200m papillon ainsi que sur 200m libre. Dix autres Belges détiennent pour l'instant un chrono qualificatif en vue de Budapest: Valentine Dumont (100m, 200m et 400m libre), Lotte Goris (400m libre), Fleur Vermeiren (50m brasse), Kimberly Buys (50m et 100m papillon), Joséphine Dumont (200m brasse) et Roos Vanotterdijk (50m et 100m papillon) chez les dames, Sébastien De Meulemeester (100m et 200m libre), Jasper Aerents (100m libre), Alexandre Marcourt (200m libre) et Thomas Thijs (200m libre) chez les messieurs. Le relais 4x200m libre féminin a également signé un temps de qualification. Après une épreuve à Rotterdam en décembre, ce Flanders Qualification Meet représentera la deuxième compétition à laquelle participeront la plupart des nageurs depuis le début de la crise sanitaire. "Nous sortons d'une grosse période d'entraînement", a prévenu Ronald Gaastra, responsable des élites auprès de la Fédération flamande (Zwemfed). L'entraîneur et ses nageurs visent plutôt un pic de forme en avril-mai, pour les championnats de Belgique (2-4 avril), la Swimming Cup à Eindhoven (9-11 avril) et donc l'Euro. Grosse période d'entraînement aussi pour les nageurs de l'aile francophone (FFBN), la Namuroise Valentine Dumont fera d'ailleurs l'impasse sur la Flanders Qualification Meet pour cette raison. Le plateau sera relevé par la présence de certains nageurs néerlandais, notamment Ranomi Kromowidjojo et Feemke Heemskerk, et allemands, comme Marco Koch. (Belga)