Le XV de la Rose, qui restait sur une traumatisante élimination au premier tour au Mondial 2015, a fait la différence dans la seconde moitié de la première mi-temps grâce notamment à deux essais en quelques minutes de Manu Tuilagi. Le deuxième acte aura été à sens unique avec une pénalité et deux essais transformés. Samedi, la France s'est imposée in extremis devant l'Argentine (23-21) dans le premier match de cette poule C. Jeudi à Kobe, l'Angleterre aura l'occasion de confirmer son bon départ contre les Etats-Unis. L'Irlande, N.1 mondiale au ranking World Rugby, a parfaitement bien débuté sa Coupe du monde en prenant facilement la mesure de l'Écosse sur le score de 27-3 à Yokohama. Le XV du Trèfle, grâce à des avants puissants et efficaces, n'a jamais été inquiété par l'Écosse, un brin en deçà physiquement. Le XV du chardon devrait se jouer la deuxième place avec le Japon, vainqueur vendredi du match d'ouverture contre la Russie (30-10). Le premier match du jour a vu l'Italie se défaire de la modeste Namibie sur le score de 47-22 dans la poule B, celle de la Nouvelle-Zélande et de l'Afrique du Sud, favoris aux deux places qualificatives pour les quarts. Malgré sept essais, l'Italie a réalisé un match moyen, ratant dix plaquages et perdant 16 ballons. "Personne, dans les vestiaires, n'est content du contenu de cette rencontre", a lancé le capitaine Sergio Parisse, qui dispute son cinquième Mondial, un record qu'il partage avec son ancien coéquipier Mauro Bergamasco, le Roumain Ovidiu Tonita et le Samoan Brian Lima. Après la victoire des Blacks contre les Springboks samedi (23-13), il est désormais presque certain que la deuxième place se jouera le 4 octobre entre Italiens et Sud-Africains. (Belga)