"Ce n'est pas seulement ma santé physique qui a été mise à mal ces deux dernières années. J'ai dû lutter avec acharnement contre la dépression" a reconnu le vainqueur de 30 étapes sur le Tour de France. Physiquement, Cavendish a été infecté par le virus Epstein-Barr dont il n'a été débarrassé qu'en avril 2019. "On m'a diagnostiqué une dépression clinique en août 2018", a précisé l'ancien champion du monde. "Je n'ai pris aucun médicament (...), mais j'ai reçu de l'aide. J'étais sombre. Et je suis de l'autre côté, merci. Eh bien, autant que je puisse l'être. Je crois que je m'en suis sorti. Et c'est bien d'en être sorti. Et de rechercher les points positifs." En 2020, le sprinter voulait se relancer avec l'équipe Bahrain-McLaren. La crise du coronavirus a plongé le peloton dans l'incertitude. Quand les courses vont-elles reprendre ? Mark Cavendish ne s'en inquiète pas. "L'incertitude de savoir quand vous allez reprendre la course, je l'ai eue pendant deux ans", a-t-il déclaré. (Belga)

"Ce n'est pas seulement ma santé physique qui a été mise à mal ces deux dernières années. J'ai dû lutter avec acharnement contre la dépression" a reconnu le vainqueur de 30 étapes sur le Tour de France. Physiquement, Cavendish a été infecté par le virus Epstein-Barr dont il n'a été débarrassé qu'en avril 2019. "On m'a diagnostiqué une dépression clinique en août 2018", a précisé l'ancien champion du monde. "Je n'ai pris aucun médicament (...), mais j'ai reçu de l'aide. J'étais sombre. Et je suis de l'autre côté, merci. Eh bien, autant que je puisse l'être. Je crois que je m'en suis sorti. Et c'est bien d'en être sorti. Et de rechercher les points positifs." En 2020, le sprinter voulait se relancer avec l'équipe Bahrain-McLaren. La crise du coronavirus a plongé le peloton dans l'incertitude. Quand les courses vont-elles reprendre ? Mark Cavendish ne s'en inquiète pas. "L'incertitude de savoir quand vous allez reprendre la course, je l'ai eue pendant deux ans", a-t-il déclaré. (Belga)