En mai 2019, Danilo Hondo avait fait des aveux publics de dopage dans une interview à la chaîne allemande ARD. Titulaire d'une licence suisse, il avait témoigné devant la chambre pénale de Munich dans le cadre de l'opération Aderlass et avait exposé ses infractions en matière de dopage, démontrant sous quelle forme le dopage était pratiqué et quels systèmes se cachaient derrière. Danilo Hondo avait reconnu en outre avoir eu recours au dopage sanguin entre fin 2011 et début 2013. "Dans le cadre de l'enquête étendue, Danilo Hondo a fait des aveux complets et a divulgué des informations, confirmant également à Swiss Sport Integrity les actes de dopage qui lui étaient reprochés". En raison de ses aveux complets et de sa large coopération lors de l'enquête de Swiss Sport Integry, la chambre disciplinaire a suspendu 66 mois de la sanction, a ajouté le communiqué. Hondo avait mis un terme à sa carrière en 2014. Il avait débuté sur la piste, devenant champion du monde de poursuite par équipes en 1994. En 1997, il a bifurqué vers la route et porté les couleurs d'Agro-Adler Brandenburg (1997-1998), Telekom (1999-2003), Gerolsteiner (2004-2005), Lamonta (2006), Tinkoff (2007), Serramenti PVC Diquigiovanni-Androni Giocattoli (2008), PSK Whirlpool-Author (2009), Lampre-Farnese Fini (2010-2012), RadioShack Leopard (2013) et Trek Factory (2014). Parmi ses 42 victoires professionnelles, Hondo a remporté deux étapes du Giro (2001). Il avait repris l'équipe nationale suisse après les JO de Rio en 2016, se faisait limoger après ses aveux de dopage. (Belga)

En mai 2019, Danilo Hondo avait fait des aveux publics de dopage dans une interview à la chaîne allemande ARD. Titulaire d'une licence suisse, il avait témoigné devant la chambre pénale de Munich dans le cadre de l'opération Aderlass et avait exposé ses infractions en matière de dopage, démontrant sous quelle forme le dopage était pratiqué et quels systèmes se cachaient derrière. Danilo Hondo avait reconnu en outre avoir eu recours au dopage sanguin entre fin 2011 et début 2013. "Dans le cadre de l'enquête étendue, Danilo Hondo a fait des aveux complets et a divulgué des informations, confirmant également à Swiss Sport Integrity les actes de dopage qui lui étaient reprochés". En raison de ses aveux complets et de sa large coopération lors de l'enquête de Swiss Sport Integry, la chambre disciplinaire a suspendu 66 mois de la sanction, a ajouté le communiqué. Hondo avait mis un terme à sa carrière en 2014. Il avait débuté sur la piste, devenant champion du monde de poursuite par équipes en 1994. En 1997, il a bifurqué vers la route et porté les couleurs d'Agro-Adler Brandenburg (1997-1998), Telekom (1999-2003), Gerolsteiner (2004-2005), Lamonta (2006), Tinkoff (2007), Serramenti PVC Diquigiovanni-Androni Giocattoli (2008), PSK Whirlpool-Author (2009), Lampre-Farnese Fini (2010-2012), RadioShack Leopard (2013) et Trek Factory (2014). Parmi ses 42 victoires professionnelles, Hondo a remporté deux étapes du Giro (2001). Il avait repris l'équipe nationale suisse après les JO de Rio en 2016, se faisait limoger après ses aveux de dopage. (Belga)