Dimanche, à La Panne, Thibaut Courtois a remporté le trophée du Sportif de l'Année 2014. C'est la première fois qu'un footballeur remporte ce prix et ça en dit long sur les performances du gardien des Diables Rouges. D'autres grands joueurs belges tels Michel Preud'homme, Enzo Scifo, Jan Ceulemans, Wilfried Van Moer ou Paul Van Himst n'ont pas connu cet honneur et ont dû se contenter de la deuxième place. Généralement, ce genre de récompense est réservée aux sports individuels.

Autre fait marquant : Courtois est sacré alors qu'il n'a encore que 22 ans. Cela rend ce titre encore plus spécial et il est clair que cette récompense est méritée. La saison de Thibaut a été exceptionnelle. Il a gagné le championnat d'Espagne avec l'Atlético Madrid face aux deux géants que sont le FC Barcelone et le Real Madrid, il a failli réaliser le doublé en atteignant la finale de la Ligue des Champions, il a livré une Coupe du Monde sans faille avec les Diables et s'est immédiatement imposé comme titulaire à Chelsea face à un rival de haut niveau, Petr Cech.

J'apprécie également sa personnalité. Il est le symbole du véritable vainqueur. Il a une mentalité de gagnant et, petit à petit, il prend de l'assurance et s'exprime de plus en plus. Il s'est même permis de mettre le doigt là où ça fait mal en critiquant certains coéquipiers après le match contre l'Islande. Même si Marc Wilmots n'apprécie pas trop, Courtois peut se l'autoriser vu son aura. Il est exigeant envers lui-même mais également envers ses partenaires. Intègre et honnête, c'est un vrai leader qui a déjà gagné le respect de tous : coéquipiers, entraîneurs, supporters, médias,...

Courtois est un véritable leader qui a déjà gagné le respect de tous : coéquipiers, entraîneurs, supporters et médias.

J'estime que sa victoire ne se discute pas. Ses concurrents ont passé une très belle année mais il leur manque encore quelque chose pour gagner cette récompense. David Goffin doit faire mieux en Grand Chelem ou atteindre le top 10 mondial pour véritablement marquer les esprits. Quant à Bart Swings, le podium est déjà très bien pour lui. Thibaut Courtois n'est pas le seul Diable, au demeurant, à l'avoir emporté, le foot ayant fait une véritable razzia sur ce Gala du Sport 2014.

Marc Wilmots s'est vu décerner le titre d'entraîneur de l'année. Il a été fort critiqué ces derniers temps et certains ont encore le sentiment que les Diables auraient pu faire mieux contre l'Argentine au Brésil mais son bilan est tout de même extraordinaire : il a hissé la Belgique au quatrième rang mondial et n'a concédé qu'une seule défaite en 14 rencontres cette année. Les Diables Rouges ont d'ailleurs logiquement été sacrés équipe de l'année : ils ont énormément donné aux supporters.

Chez les Espoirs, c'est Divock Origi qui a devancé Tim Wellens et Wout Van Aert. Ce prix va lui rajouter encore un peu plus de pression sur les épaules. Il est un peu sorti de nulle part cette année et sa superbe Coupe du Monde lui permet de l'emporter. Il a un style très élégant et, comme Courtois, tout le monde l'apprécie. A seulement 19 ans, il a démontré qu'il pouvait arriver au top niveau. Il a vécu une année exceptionnelle qui arrive très tôt dans sa carrière et ça ne va donc pas être facile pour lui de confirmer mais son futur passage à Liverpool est très prometteur.

Dimanche, à La Panne, Thibaut Courtois a remporté le trophée du Sportif de l'Année 2014. C'est la première fois qu'un footballeur remporte ce prix et ça en dit long sur les performances du gardien des Diables Rouges. D'autres grands joueurs belges tels Michel Preud'homme, Enzo Scifo, Jan Ceulemans, Wilfried Van Moer ou Paul Van Himst n'ont pas connu cet honneur et ont dû se contenter de la deuxième place. Généralement, ce genre de récompense est réservée aux sports individuels.Autre fait marquant : Courtois est sacré alors qu'il n'a encore que 22 ans. Cela rend ce titre encore plus spécial et il est clair que cette récompense est méritée. La saison de Thibaut a été exceptionnelle. Il a gagné le championnat d'Espagne avec l'Atlético Madrid face aux deux géants que sont le FC Barcelone et le Real Madrid, il a failli réaliser le doublé en atteignant la finale de la Ligue des Champions, il a livré une Coupe du Monde sans faille avec les Diables et s'est immédiatement imposé comme titulaire à Chelsea face à un rival de haut niveau, Petr Cech.J'apprécie également sa personnalité. Il est le symbole du véritable vainqueur. Il a une mentalité de gagnant et, petit à petit, il prend de l'assurance et s'exprime de plus en plus. Il s'est même permis de mettre le doigt là où ça fait mal en critiquant certains coéquipiers après le match contre l'Islande. Même si Marc Wilmots n'apprécie pas trop, Courtois peut se l'autoriser vu son aura. Il est exigeant envers lui-même mais également envers ses partenaires. Intègre et honnête, c'est un vrai leader qui a déjà gagné le respect de tous : coéquipiers, entraîneurs, supporters, médias,...J'estime que sa victoire ne se discute pas. Ses concurrents ont passé une très belle année mais il leur manque encore quelque chose pour gagner cette récompense. David Goffin doit faire mieux en Grand Chelem ou atteindre le top 10 mondial pour véritablement marquer les esprits. Quant à Bart Swings, le podium est déjà très bien pour lui. Thibaut Courtois n'est pas le seul Diable, au demeurant, à l'avoir emporté, le foot ayant fait une véritable razzia sur ce Gala du Sport 2014.Marc Wilmots s'est vu décerner le titre d'entraîneur de l'année. Il a été fort critiqué ces derniers temps et certains ont encore le sentiment que les Diables auraient pu faire mieux contre l'Argentine au Brésil mais son bilan est tout de même extraordinaire : il a hissé la Belgique au quatrième rang mondial et n'a concédé qu'une seule défaite en 14 rencontres cette année. Les Diables Rouges ont d'ailleurs logiquement été sacrés équipe de l'année : ils ont énormément donné aux supporters. Chez les Espoirs, c'est Divock Origi qui a devancé Tim Wellens et Wout Van Aert. Ce prix va lui rajouter encore un peu plus de pression sur les épaules. Il est un peu sorti de nulle part cette année et sa superbe Coupe du Monde lui permet de l'emporter. Il a un style très élégant et, comme Courtois, tout le monde l'apprécie. A seulement 19 ans, il a démontré qu'il pouvait arriver au top niveau. Il a vécu une année exceptionnelle qui arrive très tôt dans sa carrière et ça ne va donc pas être facile pour lui de confirmer mais son futur passage à Liverpool est très prometteur.