Cela n'a cependant pas été une victoire facile pour McHale, professionnelle depuis 2010. Menée un set à zéro, elle a en effet concédé son service dès l'entame de la seconde manche, et laissé son adversaire revenir de 4-0 à 5-4 dans la dernière. Il s'agit d'un premier titre, deux ans après son échec contre la Slovaque Dominika Cibulkova qui l'avait battue 7-6 (7/3), 4-6, 6-4 lors de son unique précédente finale à Acapulco. Siniakova, 20 ans, avait disputé - et perdu - la première finale de sa carrière contre Laura Siegemund, en juillet à Bastad, en Suède. L'Allemande l'avait emporté 7-5, 6-1. Les deux finalistes s'étaient déjà rencontrées deux fois sur l'herbe de Birmingham. Katerina Siniakova s'était imposée 6-4, 6-0 en huitièmes l'année passée, mais Christina McHale avait pris sa revanche, 5-7, 6-4, 6-3, en seizièmes, cette saison. La "belle", de Tokyo est donc revenue à l'américaine... (Belga)

Cela n'a cependant pas été une victoire facile pour McHale, professionnelle depuis 2010. Menée un set à zéro, elle a en effet concédé son service dès l'entame de la seconde manche, et laissé son adversaire revenir de 4-0 à 5-4 dans la dernière. Il s'agit d'un premier titre, deux ans après son échec contre la Slovaque Dominika Cibulkova qui l'avait battue 7-6 (7/3), 4-6, 6-4 lors de son unique précédente finale à Acapulco. Siniakova, 20 ans, avait disputé - et perdu - la première finale de sa carrière contre Laura Siegemund, en juillet à Bastad, en Suède. L'Allemande l'avait emporté 7-5, 6-1. Les deux finalistes s'étaient déjà rencontrées deux fois sur l'herbe de Birmingham. Katerina Siniakova s'était imposée 6-4, 6-0 en huitièmes l'année passée, mais Christina McHale avait pris sa revanche, 5-7, 6-4, 6-3, en seizièmes, cette saison. La "belle", de Tokyo est donc revenue à l'américaine... (Belga)