Johnson, 36 ans, vainqueur de l'US Open en 2016, a rendu dimanche une carte de 67, trois sous le par, après six birdies et bogeys. Avec son total de 261, 19 sous le par, il devance d'un coup son compatriote Kevin Streelman, également auteur d'une dernière carte de 67. La troisième place, à deux coups du vainqueur, est partagée par l'Américain Will Gordon et le Canadien Hughes Mackenzie. Johnson, ancien N.1 mondial, décroche le 21e succès de sa carrière sur le circuit américain et accède au club très fermé des golfeurs à avoir gagné au moins un tournoi sur 13 saisons consécutives du PGA Tour. Le Nord-Irlandais Rory McIlroy, N.1 mondial, est remonté en 11e position après un dernier tour en 67 coups. Une 11e place à laquelle on retrouve également Brendon Todd, en tête au début du quatrième, qui a dégringolé au classement suite à un dernier tour en 75, cinq coups au dessus, à cause notamment d'un triple bogey au 12e trou. (Belga)

Johnson, 36 ans, vainqueur de l'US Open en 2016, a rendu dimanche une carte de 67, trois sous le par, après six birdies et bogeys. Avec son total de 261, 19 sous le par, il devance d'un coup son compatriote Kevin Streelman, également auteur d'une dernière carte de 67. La troisième place, à deux coups du vainqueur, est partagée par l'Américain Will Gordon et le Canadien Hughes Mackenzie. Johnson, ancien N.1 mondial, décroche le 21e succès de sa carrière sur le circuit américain et accède au club très fermé des golfeurs à avoir gagné au moins un tournoi sur 13 saisons consécutives du PGA Tour. Le Nord-Irlandais Rory McIlroy, N.1 mondial, est remonté en 11e position après un dernier tour en 67 coups. Une 11e place à laquelle on retrouve également Brendon Todd, en tête au début du quatrième, qui a dégringolé au classement suite à un dernier tour en 75, cinq coups au dessus, à cause notamment d'un triple bogey au 12e trou. (Belga)